Moins cher et plus rapide : les patients suédois pourront aller en Thaïlande

"En Suède, le délai d’attente pour une opération ou un soin peut varier de deux à quatre-vingt semaines. C’est long si vous êtes souffrant", a indiqué à l’AFP Leif Erre, directeur de la société RelaxU qui gère les déplacements.
Il précise que par son intermédiaire il n’y a pas de file d’attente et permet aux patients de décider exactement du moment où ils souhaitent être soignés.
En coopération avec le Bangkok Phuket Hospital, la société RelaxU ouvrira jeudi à Stockholm un centre d’informations où une infirmière suédoise recevra et conseillera les malades candidats à un séjour médical dans le pays d’Asie.
L’ensemble des frais de transport, de séjour et de traitement seront à la charge du patient, précise la société RelaxU.
"Il s’agit du premier centre d’information de l’hôpital à l’étranger. Nous pensons que cela intéressera spécialement les Suédois car les prix sont bien inférieurs", à ceux du secteur médical privé du royaume scandinave, met en avant M. Erre. La Thaïlande est l’une des destinations touristiques préférées des scandinaves. Beaucoup de Suédois connaissent bien le pays et ses services hospitaliers, surtout après le tsunami de décembre 2005. Le plus touché des pays occidentaux, la Suède avait enregistré 543 victimes et de nombreux blessés.
Le système social de la Suède, particulièrement généreux, permet à tous les résidents du pays de bénéficier quasiment gratuitement de soins médicaux, mais les délais d’attentes pour les affections non mortelles sont souvent longs.
RelaxU cible des patients qui se font déjà soigner dans le privé en Suède, explique M. Erre, ajoutant espérer qu’à l’avenir, l’Etat suédois acceptera de prendre en charge certains des traitements.
A titre d’exemple, une opération des yeux au laser qui est facturée en Suède environ 12.000 couronnes suédoises (1.300 euros) par oeil ne coûte que 14.500 couronnes pour les deux yeux à l’hôpital thaïlandais, explique M. Erre.
"Vous payerez peut-être le même prix (au total), mais en plus de l’opération vous avez un voyage et des vacances", estime-t-il.
La société prévoit d’envoyer au moins 150 et 200 personnes pour des soins en Thaïlande dès l’année prochaine.
L’offre de RelaxU illustre un phénomène observé en Suède consistant à transférer des services médicaux à des pays étranger dont les salaires et coûts sont plus bas. Lundi, le pays a annoncé qu’il allait ouvrir un centre de traitement pour les toxicomanes en Lettonie, tandis qu’une clinique polonaise de soins dentaires a récemment ouvert ses portes dans la capitale suédoise, offrant des soins aux tarifs bien en-deçà de ceux pratiqués par les dentistes suédois.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *