ONU : Le processus de démocratisation ralentit

Le document du Programme des Nations Unies pour le Développement, titré «Approfondir la démocratie dans un monde fragmenté», fait le bilan des avancées démocratiques dans pas moins de 190 pays mais aussi au niveau des instances onusiennes elles-mêmes.
Pour Mark Malloch Brown, l’administrateur du PNUD, commentant ce rapport annuel de près de 300 pages, il «est possible de légitimement débattre des politiques et pratiques les meilleures pour assurer la croissance économique». «Les démocraties ne sont pas pires que les autres formes de gouvernement pour accroître les résultats et elles sont bien meilleures pour répondre aux besoins sociaux les plus pressants de leurs citoyens», affirme-t-il. «De plus, la participation démocratique n’est pas un moyen de parvenir au développement humain mais en constitue le but essentiel», fait-il remarquer. Sur plus de 190 pays étudiés, seulement 82 seraient de véritables démocraties, autrement dit des Etats qui garantissent le respect des droits de l’Homme et qui sont dotés d’institutions comme une presse libre et un système judiciaire indépendant.
L’étude constate aussi que plusieurs démocraties sont retournées sous régime militaire, comme le Pakistan, ou, sont devenues de «pseudo-démocraties» telle celle du Zimbabwe. Depuis 1989, les militaires sont également intervenus, à des degrés divers, dans la vie politique de 13 des Etats d’Afrique-sub-saharienne.
Dans d’autres Etats d’Amérique latine ou même de l’ex-URSS, les populations semblent se détourner de la démocratie au profit d’un régime autoritaire. Le PNUD épingle aussi les institutions financières internationales comme la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), dominées par une poignée de pays riches et totalement éloignées des préoccupations des pays les plus pauvres. Près de la moitié du pouvoir de décision de ces instances repose entre les mains de sept pays, le Japon, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, l’Arabie Saoudite et la Russie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *