Palestine : L’UE rouvre les vannes

Palestine : L’UE rouvre les vannes

Les Palestiniens peuvent souffler ! Enfin, une bonne nouvelle : la commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, a annoncé lundi dernier le déblocage de 120 millions d’euros pour venir en aide au peuple palestinien, appelant les autres pays donateurs à faire de même donnant ainsi une bouffée d’oxygène à l’Autorité palestinienne.
L’Union européenne a décidé d’allouer cette aide financière d’urgence aux Palestiniens pour leur épargner une faillite imminente, bien que la formation du futur gouvernement ait été confiée à un dirigeant du Hamas. L’essentiel de cette enveloppe de 120 millions d’euros (142 millions de dollars), soulignent les Vingt-cinq, échappera au contrôle de l’Autorité autonome, dont le mouvement de résistance Hamas qui refuse toujours de reconnaître l’Etat d’Israël s’apprête à prendre les rênes.
«Je vais annoncer aujourd’hui un "paquet d’aide" très substantiel pour couvrir les besoins fondamentaux» des Palestiniens, a déclaré la commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, à son arrivée à Bruxelles, où les ministres des Affaires étrangères de l’UE se réunissent pour étudier la marche à suivre face au Hamas.
Vainqueur des législatives palestiniennes du 25 janvier, le Hamas est considéré comme une organisation «terroriste» par l’UE et les Etats-Unis. Le chef de la diplomatie britannique Jack Straw a précisé que la réunion de lundi portait sur une reprise de l’aide à l’actuelle Autorité palestinienne en charge des affaires courantes et «non à un gouvernement du Hamas pas encore investi». Dans un communiqué, Sami Abou Zouhri, porte-parole du Hamas dans la Bande de Gaza, a salué ce qui n’est encore officiellement qu’un projet d’aide. Il voit dans ce plan l’échec «des efforts américano-israéliens pour resserrer l’étau économique autour des Palestiniens et du gouvernement (conduit par le Hamas) à venir.»
«Nous considérons la décision de l’UE de reprendre le transfert des fonds comme un pas dans la bonne direction. Nous, au Hamas, saluons toute aide étrangère tant que ce n’est pas de l’argent versé sous conditions», a-t-il souligné.
Les Etats-Unis ont eux-aussi salué le déblocage de 120 millions d’euros par l’UE pour venir en aide au peuple palestinien, le qualifiant de décision «bienvenue» qui exprime «l’engagement à venir en aide au peuple palestinien».
Le porte-parole adjoint du Département d’Etat Adam Ereli a indiqué que l’attribution de ce paquet d’aides «intervient dans le contexte de l’accord signé» par le Quartette, qui regroupe les principaux donateurs des Palestiniens. Toutefois, des diplomates occidentaux craignent que l’Autorité palestinienne ne sombre dans le chaos sans aide internationale et que l’Iran ne cherche à prendre la place laissée ainsi vacante afin de radicaliser un peu plus les Palestiniens et réduire l’influence des Occidentaux. L’UE a bien envisagé de ne plus verser son aide au gouvernement palestinien, mais directement à la présidence de l’Autorité palestinienne, manière de court-circuiter le Hamas. Mais ce choix pourrait mécontenter les électeurs palestiniens qui ont infligé le mois dernier une cuisante défaite au Fatah de Mahmoud Abbas.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *