Proche-Orient : L’Irak dépêche une délégation de haut niveau en Turquie

Le gouvernement irakien a annoncé mercredi son intention de dépêcher en Turquie une délégation de haut rang pour convaincre Ankara de sa volonté d’empêcher les rebelles kurdes de lancer des attaques à partir de son territoire. Cette décision a été annoncée alors que le Parlement turc s’apprête à donner son feu vert à l’armée pour mener des raids au Kurdistan irakien et traquer les séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, interdit). Les débats devraient être prévus à partir de 12h00 GMT au sein de l’Assemblée turque, dont l’autorisation est nécessaire pour toute opération militaire d’envergure à l’étranger.
Compte-tenu de l’écrasante majorité détenue au Parlement par l’AKP, issue de la mouvance islamiste, du Premier ministre Tayyip Erdogan et du large consensus national sur cette question, le vote ne devrait réserver aucune surprise.  La décision d’envoyer une délégation irakienne à Ankara fait suite à une réunion à Bagdad de la « cellule de crise » présidée par le Premier ministre, le chiite Nouri al Maliki, et chargée d’apaiser les tensions avec le voisin turc.
Mardi, M. Maliki avait déjà envoyé dans la capitale turque le vice-président Tarak al Hachemi, un sunnite, pour tenter d’aplanir la crise et d’éviter le déclenchement d’une grande offensive militaire turque dans le nord de l’Irak. Selon un communiqué officiel publié mercredi, «le gouvernement irakien affirme son engagement à empêcher les activités terroristes du PKK contre la Turquie voisine».
Les services du Premier ministre irakien précisent qu’il s’agit «d’une délégation de haut rang au niveau politique et sécuritaire», sans préciser sa composition exacte et le jour de son départ pour Ankara. On estime qu’environ 3.000 maquisards du PKK ont trouvé refuge dans les montagnes du Kurdistan irakien malgré les appels de la Turquie. Le gouvernement central de Bagdad n’exerce qu’une influence limitée sur le nord du pays, qui jouit d’une large autonomie politique, économique et sécuritaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *