Téhéran ne reculera pas d’un iota sur le nucléaire

«Le peuple iranien est debout et ne reculera pas d’un iota face aux puissances oppressives», a déclaré le président ultraconservateur iranien Mahmoud Ahmadinejad lors d’un discours prononcé dans le sud de l’Iran et diffusé par la télévision d’Etat. Le responsable iranien du dossier nucléaire, Saïd Jalili, a rencontré, samedi à Genève, Javier Solana, le diplomate en chef de l’Union européenne, ainsi que les représentants du Groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) pour tenter de trouver une solution à la crise. Malgré la présence inédite d’un haut responsable américain, le sous-secrétaire d’Etat William Burns, ces discussions n’ont pas permis de réelle percée et les grandes puissances ont donné quinze jours à l’Iran pour apporter une réponse claire à leur dernière offre de coopération en échange d’une suspension de ses activités nucléaires sensibles.
A son retour à Téhéran, M. Jalili a déclaré que la question de la suspension de l’enrichissement d’uranium, une activité qui peut avoir des applications civiles ou militaires, n’avait pas été évoquée à Genève. Mais la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, a souligné que les grandes puissances maintenaient leur exigence et que Téhéran s’exposerait à des «mesures punitives», c’est-à-dire de nouvelles sanctions, en cas de refus.
«Le problème des grandes puissances n’est pas la possession de l’arme atomique ou l’enrichissement d’uranium. Avec tromperie, (elles veulent) mener une opération psychologique (bien psychologique) et dire aux autres peuples – pour qui l’Iran est devenu un modèle -, qu’elles ont réussi à faire reculer le peuple iranien par leurs menaces et pressions», a ajouté M. Ahmadinejad. «Nous résisterons jusqu’au bout. Si vous pensez qu’avec des sanctions, des menaces et des pressions vous pourrez faire reculer le peuple iranien, vous vous trompez», a-t-il lancé. Les Etats-Unis ont affirmé lundi que l’Iran allait probablement rejeter l’offre de coopération internationale. «Nous avons présenté un ensemble de mesures incitatives très généreuses (aux Iraniens, ndlr), qu’ils vont apparemment laisser passer», a déclaré la porte-parole de la Maison Blanche, Dana Perino. Dans son discours, le président Ahmadinejad a également lancé un avertissement aux Etats-Unis.

• Siavosh Ghazi (AFP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *