Tunisie : Le Premier ministre fait planer le doute sur la tenue des élections

Tunisie : Le Premier ministre fait planer le doute sur la tenue des élections

Le Premier ministre du gouvernement provisoire de Tunisie, Béji Caïd Essebsi, a fait planer la doute sur la tenue des élections le 24 juillet d’une assemblée chargée d’élaborer une nouvelle Constitution pour l’après-Ben Ali, dans un discours télévisé à la nation. «Le gouvernement s’est engagé en choisissant la date du 24 juillet et on tient à cette date mais si le comité des réformes dit qu’il y a des empêchements techniques et logistiques ce sera une autre probabilité à discuter», a-t-il déclaré dans cette intervention télévisée dimanche soir. «Il est vrai qu’il y a une lenteur dans l’étude de ce dossier mais la Haute commission chargée de préparer ces élections cruciales de juillet est autonome et le gouvernement lui apporte seulement son soutien matériel et logistique», a-t-il encore ajouté. Il a rappelé que l’action de gouvernement provisoire «cessera le jour de l’élection de l’Assemblée nationale constituante». Ces déclarations interviennent dans un contexte où des partis politiques tunisiens demeurent divisés sur la date des élections.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *