Une aide saoudienne de 200 millions de dollars aux Palestiniens

L’Autorité palestinienne, en proie à une crise financière aiguë, a obtenu une aide budgétaire de 200 millions de dollars de l’Arabie saoudite et 39 millions d’euros de l’Union européenne, a indiqué lundi le Premier ministre Salam Fayyad. L’annonce sur l’assistance saoudienne, qui fait partie d’une aide d’un milliard USD promise en janvier par le roi Abdallah, a été faite par M. Fayyad après une cérémonie de signature d’un protocole pour l’octroi de 39 M d’euros par l’UE au budget de l’Autorité palestinienne.
«J’ai reçu un appel du ministre saoudien des Finances Ibrahim Al-Assaf qui m’a informé de la décision du roi Abdallah d’ordonner le transfert par l’Arabie Saoudite de 200 millions de dollars au Trésor de l’Autorité palestinienne», a déclaré M. Fayyad à la presse à Ramallah en Cisjordanie.
Quant à l’aide de l’UE, elle porte à 207 millions d’euros le montant de l’assistance financière offerte par l’Europe aux Palestiniens en 2009, ce qui en fait le premier donateur de l’Autorité palestinienne. Le protocole d’aide a été signé par M. Fayyad et le représentant de la Commission européenne dans les territoires palestiniens, Christian Berger. Selon M. Fayyad, l’Autorité palestinienne a reçu au total 703 M USD en aides depuis début 2009, dont 110 de pays arabes, sans compter les 200 M USD de l’Arabie Saoudite annoncés lundi. La masse salariale mensuelle de l’Autorité palestinienne, qui emploie quelque 165.000 fonctionnaires, atteint plus de 120 M USD.
M. Fayyad avait exhorté début juin les donateurs à verser leurs parts de l’assistance financière promise à l’Autorité palestinienne lors de conférences internationales à Paris en 2007 et en Egypte en mars.
L’Autorité palestinienne, lourdement dépendante de l’aide internationale, avait obtenu des promesses d’aide totalisant près de 12 milliards USD lors de ces conférences. Israël transfère pour sa part chaque mois à l’Autorité palestinienne quelque 75 M USD de taxes et droits de douanes collectés, moyennant commission, sur les marchandises transitant par Israël et destinées aux territoires palestiniens.
En mai, l’Autorité palestinienne avait été amenée à emprunter 530 M USD auprès de banques pour couvrir ses besoins.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *