Vol MH370 : l’avion était en pilote automatique avant sa disparition

Vol MH370 : l’avion était en pilote automatique avant sa disparition

Le Boeing de Malaysia Airlines, disparu depuis le 8 mars 2014 sans laisser de trace, était "très vraisemblablement" en pilote automatique lorsqu'il s'est écrasé dans l'Océan Indien. C’est ce qu’ont révélé jeudi 26 juin 2014 les autorités australiennes qui coordonnent les recherches dans l'Océan Indien.
 
L’hypothèse du vice-Premier ministre Warren Truss est que «l'appareil était en pilote automatique. Sinon, il n'aurait pas suivi la trajectoire très régulière qui a été identifiée grâce aux données satellitaires».

De son côté, le chef du Bureau australien de la sécurité aérienne estime qu’ «au regard de sa trajectoire à travers l'océan Indien, l'appareil était en pilote automatique jusqu'à ce qu'il se retrouve à court de carburant».

Le vol MH370, qui reliait Kuala Lumpur à Pékin avec 239 personnes à bord, avait brusquement changé de cap une heure après le décollage et cessé toute communication avec les contrôleurs aériens.

Malgré des recherches titanesques, aucune trace physique de l'avion n'a été retrouvée depuis sa disparition. Ce qui en fait un des plus grands mystères de l'aviation moderne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *