Zarqaoui est mort et les américains utilisent son nom ( imam chiite )


Interrogé par le quotidien sur la déclaration de "guerre totale" aux chiites lancée dans un enregistrement sonore mis en ligne mercredi et attribué à Zarqaoui, cheikh Jawad al-Khalessi, imam chiite de la mosquée Al-Kazemiya à Bagdad, répond: "Je ne pense pas qu’Abou Moussab al-Zarqaoui existe en tant que tel. C’est seulement une invention des occupants pour diviser le peuple".

Selon ce religieux, Zarqaoui "a été tué dans le nord de l’Irak au début de la guerre alors qu’il se trouvait avec le groupe d’Ansar Al-Islam, dans le Kurdistan".

"Sa famille, en Jordanie, a même procédé à une cérémonie après sa mort. Abou Moussab al-Zarqaoui est donc un jouet utilisé par les Américains, une excuse pour poursuivre l’occupation. C’est un prétexte pour ne pas quitter l’Irak", ajoute le dignitaire chiite, de passage à Paris après avoir participé à une rencontre interreligieuse organisée en France par la communauté catholique italienne Sant’Egidio.

Selon lui, la dernière déclaration attribuée à Zarqaoui vise à pousser les chiites "à trouver refuge auprès des Américains plutôt que de rejoindre la résistance".

"Si l’occupation continue, la situation ne va qu’empirer et les Irakiens rejoindront de plus en plus la résistance", estime par ailleurs cheikh Jawad al-Khalessi, en jugeant prioritaires l’établissement d’un calendrier de retrait des troupes étrangères et une plus grande implication de l’Onu dans le pays.

Dans un enregistrement sonore mis en ligne mercredi, Zarqaoui a affirmé que "l’Organisation d’Al-Qaëda en Mésopotamie a proclamé la guerre totale contre les Rafidha (terme péjoratif désignant les chiites) où qu’ils se trouvent en Irak. Ce sera sans pitié".

Le Comité des oulémas, la principale association de religieux sunnite d’Irak, a condamné cette déclaration, la qualifiant de "très dangereuse" et propice à "un déchirement du pays et une guerre interconfessionnelle".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *