Al Hoceima: rencontre sur le système de suivi communautaire de l’activité de pêche artisanale

Al Hoceima: rencontre sur le système de suivi communautaire de l’activité de pêche artisanale

Une journée de communication a été organisée, mercredi au port de Cala Iris (commune de Bni Boufrah), sur le lancement du projet « suivicom » visant à mettre en œuvre un système de suivi communautaire de l’activité de pêche artisanale au niveau du Parc national d’Al Hoceima (PNAH).
Dans une déclaration à MAP-Al Hoceima, le directeur de l’Institut national de recherche halieutique (INRH), Mohamed Najih, a indiqué que l’objectif de ce projet est de remédier au problème de la collecte de l’information concernant la situation des ressources halieutiques dans le Parc national d’Al Hoceima et ce, en recourant aux pêcheurs qui sont en contact permanent avec ces données.
Ce projet cofinancé par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’INRH vise à assoir les conditions nécessaires pour travailler en concertation avec les pêcheurs afin d’apporter des réponses sur l’activité de pêche et la vie socioéconomique des pêcheurs, a-t-il dit, notant que cela est de même à aider les responsables à prendre les décisions idoines.
Cette journée de communication s’inscrit dans un processus global qui consiste en la formation et l’entrainement des pêcheurs sur les techniques de la collecte de l’information, le rassemblement de ces données en vue de les traiter et les interpréter au sein de l’INRH et finalement la proposition par l’institut et les professionnels des actions et mesures adéquates pour remédier aux éventuels dysfonctionnements détectés.
De son côté, le représentant de la FAO, Matthieu Bernardon, a signalé que la FAO veut apporter son savoir-faire en matière de gestion des pêches à travers la mise en place d’un système de suivi et de collecte d’information qui implique l’ensemble des intervenants pour que chacun des acteurs puisse jouer le rôle qui lui est imparti.
Il a relevé également que pour protéger l’environnement marin, assurer la durabilité des ressources halieutiques et, par conséquent, favoriser une activité de pêche pérenne, il est primordial de renforcer la collaboration et les interactions entre les acteurs concernés, notamment les pêcheur et les organisations professionnelles qui sont les mieux lotis pour rendre compte des réalités du terrain.
Ce projet va intensifier le processus de concertation pour mettre en œuvre une politique de gestion des pêches qui soit la plus cohérente par rapport aux besoins des pécheurs et à ceux du développement social et économique de la zone cible , a-t-il assuré.
Lors de cette journée, un ensemble d’exposés ont été présentés sur la situation de la pêche sur la côte du Parc national d’Al Hoceima, son potentiel et les contraintes auxquelles font face les pêcheurs.
La journée a été clôturée par un débat ouvert entre les chercheurs et les professionnels sur les techniques et les moyens de la mise en Âœuvre d’un système de suivi pour une gestion participative des ressources halieutiques dans le PNAH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *