Beni Mellal : l’INDH au service du développement durable

Beni Mellal : l’INDH au service du développement durable

Les équipes d’animation de l’INDH de Beni Mellal ont organisé, lundi 31 mai à Beni Mellal, en collaboration avec la Division des affaires sociales (DAS), le conseil municipal de la ville de Beni Mellal et des autorités locales, une cérémonie de clôture des différentes manifestations et activités organisées dans le cadre de la célébration du 5ème anniversaire de l’INDH dans la province de Beni Mellal. Lors de l’inauguration de cette rencontre, Ahmed Chada, président de la commission locale de l’INDH a rappelé les objectifs de l’INDH. «Cette initiative louable a vu le jour il y a cinq ans que. D’énormes projets socio-économiques ont été réalisés dans notre région. Nous invitons les présidents des différentes associations à nous proposer des programmes et des projets de grande envergure. Nous devons travailler en concertation afin de participer au développement de notre région», a-t-il étalé. Pour sa part, Soumia Farès a affirmé au nom des différentes commissions de l’INDH que «l’INDH est un projet louable qui se base sur un travail associatif et un diagnostic participatif. D’énormes progrès ont été réalisés dans la lutte contre la pauvreté, la précarité, l’exclusion sociale, etc…». Initiées par les commissions d’animation de l’INDH, ces activités ont été marquées par l’organisation de rencontres de communication, de manifestations sportives entre les jeunes des différents quartiers, de campagnes de propreté à Beni Mellal et à Naour (région d’El Ksiba) où lesdites commissions ont organisé des rencontres avec la population. Lors de ces rencontres, l’accent a été mis sur les réalisations de l’INDH dans cette contrée qui constituait l’une des communes les plus pauvres sur le plan national. Au niveau du programme transversal, six conventions de partenariat, d’un coût global de 17.537.000 DH, ont été signées. Le programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural, quant à lui, a porté sur la signature de 13 conventions de partenariat, d’un montant global de 2.468.000 DH. Et dans le cadre du programme de lutte contre la précarité, sept conventions, d’un montant global de 14.000.000 DH, ont été signées. Pour sa part, le programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain a bénéficié de la signature de 10 conventions de partenariat, d’un montant global de 8.813.268 DH. L’INDH a contribué à ces projets à hauteur de 5.656.000 DH. A Tadla-Azilal, 1020 projets, ayant ciblé 677.200 citoyens, ont été programmés dans le cadre de l’INDH jusqu’à fin 2009. Par ailleurs, Nadira El Guermai, gouverneur-coordinatrice nationale de l’INDH, avait affirmé, lors du Jeudi média organisé les 9 et 10 février 2010 à Beni Mellal, que «sur les 19.600 projets qui ont été programmés dans le cadre de l’INDH, 60% ont déjà été concrétisés sur le plan national et 4,800 millions de citoyens en bénéficieront. L’année 2010 est une étape d’évaluation. La deuxième étape s’étalera de 2011 à 2015».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *