Boujdour : Cap sur l économie sociale

Boujdour : Cap sur l économie sociale

20 millions de dirhams, c’est le montant consacré  à la promotion de l’emploi et au développement dans la province de Boujdour. Ici, la priorité a été donnée à l’économie sociale car elle est un acteur indispensable du développement durable. Sont ainsi favorisés le soutien financier et technique aux activités génératrices de revenus, la promotion de l’initiative privée ainsi que le renforcement des capacités locales.

De manière générale, cette priorisation de l’économie sociale s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’économie locale et du développement communautaire favorisant l’enrichissement des capacités. Celle-ci relève aussi de la mise en œuvre de projets appropriés et compatibles avec les spécificités de la région et accordant une place de choix aux jeunes et aux femmes dans le processus de développement.

Ainsi, comme l’explique un communiqué diffusé par la province de Boujdour, pour assurer le succès de ce programme 20 millions de dirhams ont été alloués à la promotion des activités génératrices de revenus permettant ainsi l’intégration des populations pauvres et vulnérables au tissu socio-économique local.  La province de Boujdour et l’Agence pour la promotion économique et sociale des provinces du  Sud ont chacune contribué à hauteur de 10 millions de dirhams.

A ce jour, 18 projets ont été réalisés, parmi lesquels de nouvelles activités de production, de transformation et de commercialisation, s’inscrivant dans des domaines aussi variés que  l’agriculture, la pêche,  le commerce et le secteur des services de proximité. Ces projets ont permis à 112 personnes de posséder leurs propres ressources, de générer des revenus et d’atteindre un stade d’autosuffisance financière. Le coût total de la mise en œuvre de ces projets s’élève à environ 7 millions de dirhams, dont 4 millions de dirhams sont issus de la contribution de la province de Boujdour.
Ce programme de développement de l’économie sociale dans la région est axé sur une approche territoriale participative. Celle-ci a pour but d’identifier les activités génératrices de revenus et créatrices d’emplois, d’encourager les différentes initiatives individuelles et collectives visant à créer des opportunités de travail, et enfin, de mettre en valeur les potentialités naturelles et économiques dont regorge la région. Ce programme représente l’un des chantiers pilotes de développement qui permettra à terme d’instaurer une forte économie sociale et solidaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *