Développer la recherche en chimiométrie

Développer la recherche en chimiométrie

Sous le thème «La chimiométrie et l’analyse au service de la qualité», la Faculté des sciences et techniques (FST) de Beni Mellal a organisé, les 12 et 13 mars à Beni Mellal, en collaboration avec l’Association marocaine d’études et de recherche en chimiométrie et qualité, la 4ème Rencontre internationale sur l’analyse et la chimiométrie (Renacq-4). Lors de cette rencontre internationale, Abdelaziz El Bouadili, doyen de la FST de Beni Mellal, a mis en exergue les objectifs de cette manifestation. Dans ce sens, il a indiqué : «Aujourd’hui, cette rencontre sera l’occasion pour les scientifiques et experts dans le domaine afin de dresser des bilans et projeter l’avenir en matière de la chimiométrie qui est en train de connaître un grand essor. Ce sera également une occasion d’échanger des connaissances entre les différents chercheurs et professeurs sur le plan national et international». Les interventions des conférenciers ont porté notamment sur les plans d’expériences : un outil pour l’analyse chimique, la purification des produits industriels par des matériaux naturels: caractérisation, mécanisme et optimisation, le développement de nouveaux modèles de pesticides organophosphorés non toxiques… Ainsi, pour Michèle Sergent, présidente de la Société française de la chimiométrie, «cette rencontre internationale met l’accent sur l’échange de connaissances et d’informations entre les chercheurs et experts venus de plusieurs pays étrangers intéressés par les outils de la chimiométrie qui connaît un grand essor». Par ailleurs, cette rencontre internationale s’est fixée comme objectifs de développer la chimiométrie en tant que nouvelle discipline, faire le point sur les nouvelles recherches dans ce domaine et créer des collaborations entre les chercheurs d’une part et les chercheurs et les industriels d’autre part. Aujourd’hui, la chimiométrie recouvre l’ensemble des applications de la chimie, de la physique, des sciences de la vie, de l’économie, de la sociologie, des méthodes statistiques et de l’informatique. De surcroît, cette discipline contribue à l’amélioration de la qualité et la réduction des coûts et l’augmentation des rendements qui constituent les enjeux majeurs des entreprises.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *