Essaouira : Création d’une galerie d’exposition

L’infrastructure culturelle de la ville d’Essaouira a été renforcée par la création d’une galerie d’exposition artistique suite à la réhabilitation par le ministère de la Culture du bastion (Tour) de Bab Marrakech pour un budget estimé à 100.000 dirhams. Cette galerie, inaugurée récemment par une exposition d’artistes maroco-espagnols montée en marge du festival des Alizés sous le thème de «L’identité culturelle», vient combler le déficit dont souffrait la ville en matière d’infrastructures d’accueil adéquates pour organiser et accueillir des expositions d’art, individuelles ou collectives. Le bastion, classé monument historique national, se prêtait admirablement à une réhabilitation en galerie d’exposition qui sera la plus importante du Royaume avec 231 mètres linéaires (ML) d’aire d’exposition et d’accrochage disponible, soit cinq fois la galerie de Bab Doukkala de Marrakech et quatre fois la galerie de Bab Rouah de Rabat, a indiqué à la MAP le délégué provincial de la culture, Abderrahim El Bertaï, rappelant que ce monument a été restauré par le ministère de la Culture en 2004.
Le projet de réhabilitation du bastion, a-t-il ajouté, a pour objectifs la sauvegarde et la promotion de la médina d’Essaouira, la valorisation de son patrimoine architectural, la création d’un espace d’exposition artistique, l’amélioration du circuit touristique de la ville, la création d’un espace de création, de formation et de rencontre pour artistes locaux et étrangers, et la promotion de l’art et la culture locale.
Les actions entreprises dans le cadre de la réhabilitation du bastion en galerie, a-t-il poursuivi, ont porté plus particulièrement sur l’ouverture d’une ancienne porte donnant sur la place Bin Al Assouar pour donner plus d’autonomie au bastion par rapport au complexe artisanal, l’installation d’un système d’éclairage et d’accrochage adéquat, et l’équipement des bureaux et des ateliers artistiques existant sur la terrasse.
La tour de Bab Marrakech est située au sud-ouest de la médina d’Essaouira, au coin Est du tronçon de la muraille comportant la porte monumentale du même nom.
La bâtisse se présente sous forme d’une batterie (sqala) circulaire conçue pour une dizaine de canons répartis sur un angle de 270 degrés, dominant ainsi presque la totalité des accès Est de la médina côté terre. D’un diamètre de 35 m, elle occupe une superficie d’environ 980 m2.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *