Fès : Pour la consécration des constantes afférentes à Imarat Al-Mouminine

Fès : Pour la consécration des constantes afférentes à Imarat Al-Mouminine

L’Association marocaine Al Karama pour la culture et la civilisation islamique appelle à la consécration dans la Constitution des constantes marocaines afférentes à Imarat Al-Mouminine, a affirmé le président fondateur du Festival de Fès de la culture soufie, Faouzi Skali. L’Association Al Karama œuvrant dans le champ religieux a, dans le cadre de ses propositions au sujet de la réforme constitutionnelle, insisté en premier lieu sur la stipulation dans leur intégralité des dispositions de l’article 19 de la Constitution, «pierre angulaire de la fonction d’Imarat Al Mouminine et de l’unité de l’Etat, du peuple et du territoire marocain», a souligné, samedi soir à Fès, M. Skali dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie de clôture du Festival de la culture soufie. Il a tenu à préciser que l’association a également insisté sur la constitutionnalisation des fondamentaux du projet civilisationnel marocain qui s’appuie, a-t-il dit, sur la corrélation historique et structurelle entre Imarat Al Mouminine, le rite Malékite, la doctrine Achaârite et la tradition du soufisme basée sur le Coran et la Sunna. Parmi les propositions de l’association, a-t-il poursuivi, figure notamment la référence constitutionnelle à la Béi’a (allégeance) qui constitue un engagement contractuel entre Amir Al Mouminine et le peuple marocain avec toutes ses composantes et institutions. Le président de ladite association a plaidé aussi pour une autre proposition importante consistant à consacrer dans la Constitution le choix d’édification d’un Etat de droit doté de toutes les structures et institutions nécessaires pour l’enracinement culturel de droits humains dans la société marocaine.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *