Guelmim : Une production d’un million de tonnes de cactus d’ici 2020

Guelmim : Une production d’un million de tonnes de cactus d’ici 2020

Les plantations de cactus au niveau de la région de Guelmim-Smara occupent une superficie de 30.000 ha assurant une production annuelle en fruits estimée à 240.000 tonnes de fourrage, ce qui représente 38% des productions végétales dans la région et dont le chiffre d’affaires actuel est de 235 millions DH. Alors que 600.000 journées de travail par an sont générées par cette activité.
Pour développer cette filière, le Plan Maroc Vert dans sa déclinaison régionale prévoit l’augmentation de la production de cactus à travers l’extension des superficies plantées sur 20.000 ha et l’apport des irrigations de compléments sur une superficie de 7.000 ha de plantations régulières.  Grâce aux investissements qui seront injectés dans cette filière, la production du cactus devrait atteindre un million de tonnes à l’horizon 2020. Ce qui fera de Guelmim le premier producteur de cactus au niveau du Royaume. Cette région dispose également d’un germoplasme important s’adaptant aux conditions de la zone, et fournit des fruits de meilleure qualité apparaissant les premiers sur le marché national et dont la production s’étale sur une période pouvant aller jusqu’à sept mois (juin-décembre). A cela s’ajoutent des possibilités de développement des activités apicoles en parallèle ainsi qu’une vocation pastorale de la région qui nécessite une meilleure valorisation des parcours collectifs, notamment ceux localisés sur les versants de la frange atlantique. Toutefois au développement de cette filière s’opposent plusieurs facteurs : une méconnaissance des producteurs des techniques modernes de culture et d’utilisation des produits du cactus, l’enclavement et parfois l’éloignement des périmètres potentiels de production de cactus rendant difficiles l’exploitation et la commercialisation de la production dans de bonnes conditions, la commercialisation des produits de cactus reste aléatoire et ne répond pas aux intérêts des producteurs et, enfin, la multiplicité des intermédiaires sur le marché et l’absence de centres de collecte de la production des figues. Guelmim dispose déjà d’un «cactpôle» pour la production du cactus, qui s’étend sur une superficie de 25 ha et qui produit des figues de barbarie, mises en vente dans les grandes surfaces nationales. Rappelons que la région Guelmim-Smara se caractérise par un climat d’une aridité sévère, la chaîne du Haut-Atlas fait obstacle aux perturbations pluvieuses en provenance du Nord. Ainsi la pluviométrie moyenne est de 120 mm à Guelmim et 100 mm à Assa-Zag et le nombre des jours pluvieux atteint une moyenne annuelle de 16 jours à Guelmim.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *