Laâyoune : 867 MDH d’investissements dans le secteur agricole à l’horizon 2020

Laâyoune : 867 MDH d’investissements dans le secteur agricole à l’horizon 2020

Les projets potentiels proposés dans le cadre du Plan agricole régional du Maroc Vert correspondent à des investissements dont le montant total est estimé à 867 millions DH durant la période 2009-2020. Ce montant concerne le développement des systèmes de production animale à 100%. Alors que les journées de travail créées passeront, quant à elles, de 3.695 en 2010 à 4.862 à l’horizon 2020.
Ainsi par le biais des investissements qui seront injectés dans cette région par le Plan Maroc Vert, il sera procédé à la réalisation de 14 projets scindés en deux parties, la première comporte quatre projets qui porteront sur l’appui du secteur du l’élevage, la création de 3 abattoirs modernes, l’augmentation de la production de la viande cameline, et la viande blanche. La deuxième partie va porter sur dix projets qui visent la valorisation du lait de chamelle, de chèvre et leurs dérivés. Ces projets seront implantés dans trois sites bien choisis. Les filières de production retenues dans le Plan agricole régional sont essentiellement celles de la production animale fortement conditionnées par la vocation du secteur agricole dans la région, le lait de chamelle, la viande rouge cameline et caprine, le lait de chèvre, la viande blanche de poulet de chair. Les objectifs escomptés de ce plan portent sur l’augmentation des niveaux de production de ces filières, l’amélioration de la qualité et des conditions de commercialisation de la production, la valorisation des productions, la création d’emplois et l’amélioration des revenus de la population rurale. Cependant, l’élevage demeure la principale activité agricole exercée, vu notamment que la superficie agricole utile ne dépasse pas 7.500 ha dont 50 irrigués. Cet élevage est de mode extensif et trouve son origine dans la vie nomade, la particularité de la population locale. Ce secteur est dominé par le dromadaire dont l’effectif s’élève à 62.410 têtes.
Les autres espèces animales sont également représentées au niveau de la zone avec près de 242.190 têtes de caprins, 136.800 têtes d’ovins et 800 têtes de bovins. La zone dispose également de 30 unités avicoles. Cette région compte près de 5.000 éleveurs. Le nombre de coopératives agricoles est de 53 dont 26% actives, contre 6 associations professionnelles. Cette région se divise en 3 unités territoriales : zones de parcours continental, zones de parcours littoral, zones périurbaines.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *