Laâyoune : L’académie de l’éducation dresse le bilan du programme d’urgence

Laâyoune : L’académie de l’éducation dresse le bilan du programme d’urgence

Dans une conférence de presse donnée récemment par Aziz Nahya, le directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de la région de Laâyoune-Boujdour- Sakia El Hamra, celui-ci a dressé le bilan du programme d’urgence de l’éducation nationale durant la période 2008-2011, tout en exprimant sa satisfaction des progrès réalisés dans le cadre de la lutte contre l’abandon scolaire, la généralisation de l’enseignement, l’augmentation du nombre des établissements scolaires, la mise à niveau des établissements et le soutien social. Selon lui, le taux d’avancement des projets lancés est de 65% pour le pôle de la généralisation, 90% pour le pôle pédagogique, 80% pour la bonne gouvernance, et 82% pour le pôle des ressources humaines. Durant cette conférence, le directeur de l’AREF de Laâyoune a également présenté les avancées des chantiers enclenchés par le programme d’urgence au niveau de la région. Il a cité entre autres la création de 37 établissements scolaires, dont 16 écoles primaires, 10 lycées et 9 collèges, l’extension et la restauration de 70 autres et la construction de deux collèges et d’un lycée. Plusieurs autres établissements ont été approvisionnés en eau potable et en électricité ou équipés de dépendances sanitaires, et la création de 13 terrains de sport au sein de ces établissements. M. Nahya a fait état des avancées réalisées en matière de formation des personnels enseignant et administratif et du soutien social dont les résultats se font sentir sur la scolarisation et le rendement des élèves. Ainsi l’ensemble du corps enseignant a été formé à la pédagogie de l’intégration. 79 établissements scolaires ont été liés à l’Internet. Il a souligné de même les efforts déployés pour améliorer les services des cantines scolaires et des internats à travers la distribution de bourses d’études. Et il a mis en relief les efforts exceptionnels déployés par le ministère pour promouvoir le nouveau concept de l’offre scolaire et en particulier pour ce qui est des obstacles socio-économiques qu’affrontent nombre de familles. Et d’ajouter que les mesures prises dans le cadre du programme d’urgence ont été à l’origine des bons résultats enregistrés au niveau des examens du baccalauréat qui ont connu un taux d’augmentation de 14% durant cette période, et l’orientation vers les branches scientifiques qui atteint 49%, ainsi que la baisse du taux d’abandon scolaire. Selon lui, cette évaluation du programme d’urgence au niveau régional s’impose pour bien accompagner ce chantier éducatif. Cette phase de présentation des bilans préliminaires avec ses réalisations et ses échecs permettra de conforter les acquis et d’apporter les modifications nécessaires pour réussir la mise en œuvre du programme d’urgence.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *