Laâyoune : Une journée de réflexion autour de la politique d’aménagement urbanistique

Laâyoune : Une journée de réflexion autour de la politique d’aménagement urbanistique

«Pour un aménagement multi-services ». Tel est le thème de la journée organisée par les acteurs concernés par le secteur de l’habitat et l’aménagement dans la ville de Laâyoune, durant laquelle la politique de l’aménagement adoptée  au niveau de la ville a été exposée. Cette politique s’est traduite par une urbanisation planifiée. En effet, puisqu’actuellement Lâayoune a atteint un seuil d’urbanisation la ramenant au rang de métropole régionale, le périmètre urbain de cette ville s’étendant aujourd’hui sur 110 kilomètres, le tissu ancien et les tissus résultant de l’urbanisation volontariste ont bénéficié d’opérations de restructuration et de mise à niveau visant à améliorer le cadre de vie de  la population. Selon Najat Kouhlani, directrice de l’Agence urbaine de Laâyoune, l’aménagement se doit d’accompagner les grands chantiers que connaît cette ville, surtout depuis le lancement, en 2006, du projet de construction de 23.000 unités d’habitat, et qui est mené par le holding d’aménagement Al Omrane Al Janoub, sans oublier de citer le projet des villages de pêche mené par l’Agence de développement des provinces du sud.
Lors de cette journée, l’accent a été mis sur les différentes actions qui sont en cours, qui visent la lutte contre l’habitat insalubre à travers le contrôle des constructions non réglementaires  et le montage des opérations de relogement. Il a également été question de mettre en avant le rôle de l’Agence urbaine dans  l’encadrement et l’assistance technique lors de l’élaboration  des projets en veillant sur la mixité sociale , la qualité urbaine et architecturale des espaces de relogement ou de recasement et la desserte en services urbains. Mme Kouhlani, en ce sens, ajoute que l’Agence urbaine de Laâyoune s’efforce de généraliser la couverture en documents d’urbanisme fiables, concentrés et actualisés, ainsi que la mise à niveau urbaine de l’ensemble de la région par le parachèvement de l’étude de requalification de la ville de Tarfaya, et  la mise à niveau urbaine et requalification architecturale de Laâyoune, El Marsa, et Boujdour.
Mme Kouhlani cite aussi, dans ce contexte, le rehaussement de la qualité de vie et des services urbains, par la mise en oeuvre des dispositions des études de restriction et de redressement des quartiers des villes de la région. Il est utile de citer aussi les efforts fournis quant à la programmation d’études portant sur les constructions menacées de ruine et le réaménagement des berges d’Oued Sakia El Hamra, et sur la qualité environnementale de l’espace urbain de Laâyoune et son impact sur le paysage urbain, en plus du renforcement de la capacité d’accueil en matière de plate-forme, ésidentielle et d’investissement.. Lors de cette journée d’information, les différentes problématiques liées de près ou de loin au problème de l’aménagement ont été élucidées par les différents intervenants et les représentants locaux, pour que Laâyoune devienne un exemple à suivre par les autres villes du sud du Royaume.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *