Marrakech : Le secteur de l’immobilier demeure bien positionné

Marrakech : Le secteur de l’immobilier demeure bien positionné

La 2ème édition du Salon international de la promotion immobilière «Darna» a été marquée par la présence de Taoufiq Hejira, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace et Mounir Chraïbi, wali de la région Marrakech Tensift Al Haouz, ainsi que plusieurs personnalités.
Organisé par le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace et la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) ainsi que l’Association des lotisseurs et promoteurs immobiliers (ALPI), le Salon international «Darna» se veut un lieu d’échanges entre les professionnels du secteur. Une soixantaine d’exposants nationaux et étrangers présentent leurs produits pour toutes les classes sociales. Tamensourt, la ville-satellite de Marrakech, est à l’honneur à cette 2ème édition via une offre diversifiée en matière de logements économiques, sociaux, moyens et haut standing, voire des commerces et des lots de terrain. L’ouverture officielle du Salon «Darna» a été couronnée par la signature de «la Charte d’éthique et de déontologie» relative à la Fédération nationale des promoteurs immobiliers, par les membres de celle-ci. Un dîner-débat a été également programmé lors de la soirée du lancement du Salon «Darna», organisé sous le thème : «Partenariat public-privé au lendemain de la signature de deux conventions relatives au dispositif de soutien à l’habitat social et au lancement d’un nouveau produit au profit de la classe moyenne». A cette occasion, Adel Bouhaja, président de l’ALPI, a dévoilé les activités futures de l’association.
Taoufiq Charkani, président du directoire de Wafa Immobilier, a estimé que Wafa Immobilier a enregistré une croissance en crédits immobiliers de 300% durant 2008 et début 2009. Le président de la FNPI, Youssef Ibn Mansour, a dévoilé les origines du ralentissement en matière de l’immobilier au niveau national, dont l’inadéquation entre l’offre et la demande. Concernant le  logement social, Ibn Mansour a appelé les promoteurs à revoir la politique du logement et l’orienter vers la classe moyenne par le biais de nouveaux partenariats entre le secteur public et privé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *