Nador : Vers la prévention du patrimoine naturel

C’est l’une des recommandations du plan d’action du Cap des Trois Fourches proposé dans le cadre du programme CAP Nador (Coastal Action Plan Nador), visant essentiellement à mettre en place des Plans d’action de gestion intégrée de la zone côtière (GIZC) au niveau de la province, et dont les résultats ont été récemment annoncés. Ce plan a mis l’accent sur la nécessité de restaurer la couverture végétale des zones dégradées pour lutter contre l’érosion et la désertification à travers notamment la mise en place d’un plan d’agroforesterie et de restauration du couvert végétal des terrains communaux et privés. Il souligne aussi l’importance d’une régulation des activités de chasse et de pêche en favorisant le recensement du gibier dans les forêts de Beni Chiker et la réintroduction des espèces menacés de disparition. La pêche sportive de type commercial sera contrôlée. Ce plan prévoit la réalisation d’une étude sur la richesse et la diversité de la flore et la faune du site et l’élaboration d’un plan de communication en faveur de la population locale pour la sensibiliser davantage aux enjeux auxquels est confrontée leur région. Les concepteurs de ce plan n’ont pas manqué, par ailleurs, de souligner l’importance d’une gestion appropriée des déchets solides. Ils ont recommandé de conclure des partenariats entre différents intervenants pour fournir le matériel nécessaire pour améliorer la collecte des déchets au niveau du Cap des Trois Fourches.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *