Oriental : célébration de l’anniversaire des soulèvements des 16 et 17 août 1953

Oriental : célébration de l’anniversaire des soulèvements des 16  et 17 août 1953

Le peuple marocain célèbre, aujourd’hui, l’anniversaire des soulèvements du 16 août 1953 à Oujda et du 17 août 1953 à Tafoughalt, deux événements majeurs dans l’épopée glorieuse de la lutte pour la liberté et l’indépendance nationale. La célébration de ces deux événements s’inscrit dans le cadre de la commémoration du 57ème anniversaire de la glorieuse Révolution du Roi et du Peuple. Ils constituent, en effet, une page rayonnante de l’histoire contemporaine du Royaume, reflétant la grandeur du peuple marocain et sa soif pour la liberté, illustre l’héroïsme, les sacrifices des habitants de l’Oriental et leur mobilisation autour du glorieux Trône alaouite pour la défense de la souveraineté nationale. Le soulèvement du 16 août 1953, qui a été mené par des nationalistes de l’Oriental, a permis à cette région d’entrer dans l’histoire par la grande porte. Cette région est devenue ainsi l’une des forteresses nationales les plus résistantes face aux forces de l’occupant, qui voulait la voir soumise, indique un communiqué du Haut commissariat des anciens résistants et membres de l’armée de libération. Déterminées à mettre fin à l’occupation et à insuffler un nouvel élan au mouvement nationaliste en gestation dans les autres régions, les populations de l’Oriental ont voulu, à travers cette révolte, montrer qu’elles n’allaient jamais baisser les bras face aux manœuvres viles de l’occupant, et exprimer leur attachement indéfectible au Sultan Feu SM Mohammed V. Si les causes de ce soulèvement sont connues, à savoir la volonté de la population de l’Oriental d’en finir avec la présence étrangère et de contribuer à l’effort de l’indépendance, ses profondes significations sont aussi multiples que nimbées de noblesse d’âme. Tous ceux qui étaient engagés dans cette révolte étaient mus par l’attachement indéfectible au glorieux Trône alaouite et à l’intégrité territoriale, reflétant ainsi la disposition des Marocains à consentir des sacrifices pour la liberté et l’independence.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *