Provinces du Sud : Un plan pour la mise à niveau de la formation professionnelle

Provinces du Sud : Un plan pour la mise à niveau de la formation professionnelle

Les provinces du Sud du Royaume connaîtront la création de neuf instituts de formation professionnelle. L’enveloppe allouée à ce projet est de 121 millions de dirhams. Ainsi, il sera procédé à la création d’un Institut d’hôtellerie et de tourisme à Guelmim, un Institut de technologie appliquée pluridisciplinaire à Boujdour, un Centre de formation professionnelle graduelle d’hôtellerie et de restauration à Guelmim, un Centre social mixte à Laâyoune et un Centre de formation professionnelle graduelle de la pêche maritime à Boujdour. 
Le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle a aussi programmé deux internats à Tata et Guelmim (2009-2010), un Centre de formation professionnelle à la prison locale de Laâyoune (2011-2012) et un Institut spécialisé de technologie appliquée à Tata. Ces instituts seront chargés d’accompagner les programmes de formation professionnelle graduelle programmés à l’horizon 2012, pour répondre aux besoins du marché de travail. D’autres projets sont en cours d’étude pour la création d’un Institut d’hôtellerie et de tourisme à Dakhla et le soutien de la formation dans le domaine de la pêche à Laâyoune. Ces nouveaux projets concernent également la création d’un Institut de formation professionnelle à la ville nouvelle de Laâyoune (Wifaq), la diversification des branches notamment dans les secteurs porteurs et l’augmentation de la capacité d’accueil des Centres de l’Office de la formation professionnelle et la promotion du travail (OFPPT). En outre, ces établissements participeront activement au développement intégré de la région, dans laquelle l’Etat a adopté une politique ambitieuse d’extension du dispositif de formation, passant d’un seul Centre de qualification professionnelle (CQP) en 1976 à 14 établissements dont 4 instituts spécialisés en technologies appliquées (ISTA), 4 instituts en technologies Appliquées (ITA) et 6 Centres de qualification professionnelle (CQP). Grâce à l’élargissement du dispositif de formation, l’effectif des bénéficiaires est passé de moins de 100 en 1976  à plus de 4000 stagiaires en 2006-2007.
Pour la rentrée 2007-2008, ces effectifs se sont élevés à plus de 5000 stagiaires, enregistrant une hausse de 25% par rapport à l’année en cours. Ces offres de formation sont ouvertes sur les 4 niveaux : technicien spécialisé, technicien, qualification et spécialisation et couvrent les divers secteurs économiques dont l’industrie, le BTP, les NTIC ou encore le tourisme. Le développement du dispositif de formation a été porté par un grand effort en terme d’investissement, cumulé à près de 120 MDH pour la construction et l’équipement des établissements. En 2007, l’ITA Boujdour et  l’ITA Al-Wahda dédié à la formation des handicapés ont été créés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *