Tanger : La ville du détroit accueille le cinéma espagnol

La ville de Tanger a été choisie pour abriter la 1ère édition du festival du cinéma espagnol. L’annonce de cet événement a été faite, mardi dernier à Tanger, lors d’une conférence de presse organisée en partenariat avec la ville de Malaga.  Le festival s’inscrit dans le cadre du projet de coopération culturelle « Entre Dos Orillas Edo (Entre les rives)», lancé au mois de janvier dernier à l’initiative des ministères des Affaires étrangères et de la Culture des deux pays. Selon les organisateurs, ce festival offrira l’occasion de faire découvrir au public  le cinéma espagnol qui compte plus de 140 films par an dont 50 co-productions entre l’Espagne et d’autres pays étrangers.  «Ce projet de l’organisation du premier festival du cinéma espagnol est d’une grande importance pour la ville du détroit, puisqu’il associe la cité de Tanger au grand festival du cinéma de Malaga de renommée mondiale », a souligné le wali de la région de Tanger- Tétouan, Mohamed Hassad, lors de son allocution d’ouverture.
Ce dernier a tenu à faire part d’une convention « tant attendue » et qui sera signée, en octobre prochain,  pour la rénovation et la restauration du théâtre Cervantès de Tanger. La réalisation de ce projet mettra fin aux années de souffrance de ce prestigieux établissement culturel, qui sera opérationnel dans deux ans. Selon le maire de Malaga, Francisco de la Torre Prados, ce Festival représente une opportunité pour le renforcement de l’image de Tanger en tant que ville ouverte aux cultures.  Et de souligner qu’il sera également question de prmouvoir encore plus la coopération entre les deux pays, en général, et les deux villes de Malaga et Tanger en particulier.
Le maire de Malga a ajouté que ce projet de coopération entre les deux pays permettra, par ailleurs, de jeter les bases de l’organisation en 2008 du premier festival du cinéma marocain en Espagne.
Pour sa part, le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères d’Espagne, Bernardino Léon, a insisté sur le rôle que joue la société civile et la coopération culturelle dans le succès de ce type de manifestations. Surtout que «la culture représente une grande industrie qui intervient pour 15% dans le Produit intérieur brut (PIB) au niveau mondial», a-t-il précisé.  Et de poursuivre que le Maroc et l’Espagne,  à travers cette rencontre culturelle et artistique, interviennent activement dans «cette  industrie culturelle». En attendant la restauration du théâtre Cervantès, c’est la cinémathèque de Tanger qui abritera les activités de ce premier festival du cinéma espagnol. La programmation, selon les organisateurs, aura pour principal objectif d’ouvrir le cinéma espagnol au public marocain. Elle prévoit des rencontres, entre autres, sur le cinéma hispano-américain, les films sur l’immigration ainsi que la remise de trophées portant le nom d’Hercules, l’un des symboles historiques de la ville de Tanger.
Soulignons que ce festival se tiendra à quelques jours seulement de l’annonce par le bureau international des expositions de Paris du nom de la ville qui abritera l’exposition 2012. Et comme il est le cas pour Tanger, Malaga se porte candidate pour être la capitale européenne de la culture en 2016.   

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *