Tanger : Le développement urbain à l’ordre du jour

Le siège de la wilaya de Tanger a abrité, lundi dernier, une rencontre de communication sous le slogan «La ville : de mise à niveau au développement urbain». Cette manifestation s’est inscrite dans le cadre d’une campagne d’information menée par le ministère de l’Intérieur à la veille des élections communales du 12 juin prochain. Ladite campagne de communication dont le coup d’envoi a été donné, la semaine dernière, à Rabat, touchera les principales villes marocaines, notamment Fès, Marrakech, Casablanca et Salé. Les intervenants à cette manifestation ont souligné l’importance du rôle joué par la commune dans le développement économique au Maroc. «La ville marocaine contribue avec plus de 3/4 du Produit intérieur brut (PIB)», a noté Rachid Afirat, directeur du patrimoine à la direction générale des collectivités locales.
Selon les dernières statistiques qui ont été communiquées lors de cette manifestation, la ville marocaine abrite 59% de la population totale au Maroc. Il y a lieu de rappeler, à cet effet, que la ville marocaine a connu d’importantes réalisations à travers des programmes publics notamment le programme national de mise à niveau urbaine, selon les organisateurs de cette campagne de communication.
Et vu l’importance de la ville marocaine dans le développement urbain, ce programme national de mise à niveau urbaine a nécessité un coût global d’investissement de plus de 38 milliards DH. Il a profité à quelque 200 communes ainsi que 70 préfectures et provinces. Soit 19 millions d’habitants bénéficiaires de ce programme.
Selon M. Afirat, 70% du financement du programme de mise à niveau urbaine ont été assurés par les collectivités locales (40%) et la direction générale des collectivités locales (30%). Il a poursuivi que le reste a été financé par d’autres partenaires (30%) dont le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme et le Fonds d’équipement communal (FEC). Cette stratégie de mise à niveau urbaine a permis la réalisation de grands projets. Ce qui a facilité la transition de cette expérience de mise à niveau urbaine à l’élaboration du nouveau programme du développement urbain, qui est l’une des priorités de SM Mohammed VI.
Le Souverain avait, d’ailleurs, insisté, dans son discours prononcé en 2007, à l’occasion de la Fête du Trône, sur la nécessité de «favoriser le développement urbain dans le cadre d’une politique cohérente de la ville…». Considéré comme priorité nationale, cette nouvelle stratégie urbaine de développement vise à favoriser un processus de changement au niveau des politiques publiques urbaines et de la gouvernance urbaine.
Les élus sont appelés à développer leurs compétences en matière de gestion locale et de prise de décision pour mieux accompagner ce nouveau programme.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *