Tanger : Pour une prévention contre les risques liés aux catastrophes

Tanger : Pour une prévention contre les risques liés aux catastrophes

La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FISCR), en collaboration avec le Croissant-Rouge marocain (CRM), a organisé, du 22 au 28 octobre, un atelier de formation de jeunes animateurs à Tanger. Cet atelier de formation s’assignait pour objectif : «de former de jeunes volontaires représentant onze sociétés nationales du mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sur la mobilisation sociale et la réduction des risques liés aux catastrophes», a expliqué le chef de la division du secourisme de la jeunesse et la gestion des catastrophes au CRM, Mohammed Bendali. Et d’ajouter que «cet atelier de huit jours offre une formation aussi bien théorique que pratique particulièrement aux jeunes volontaires issus des communautés vulnérables sujettes à des catastrophes».
Par ailleurs, cet atelier de formation a été marqué par «la participation de trente et un jeunes animateurs volontaires âgés de 25 à 35 ans. Ils sont originaires de onze pays arabes notamment la Syrie, le Maroc, le Liban, la Palestine, la Jordanie, l’Irak, l’Egypte, les Emirats Arabes Unis et la Tunisie», a précisé Susan Hamaoui, formatrice au Croissant-Rouge syrien et bénéficiaire de cet atelier de formation. Et de faire remarquer que «cet atelier de formation fait partie des objectifs du programme de soutien à la mobilisation sociale et la prévention des risques dans les pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Ce programme profite déjà aux deux pays du Maghreb arabe, à savoir le Maroc et la Tunisie et dont les résultats commencent à se faire sentir. La Libye se prépare pour connaître bientôt la même expérience».
Originaires de différentes sociétés nationales, les bénéficiaires de cet atelier ont été initiés à une formation s’inscrivant le cadre de la stratégie de gestion et de prévention des risques de catastrophes dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord pour la période 2009- 2011. «D’ailleurs, la plupart de ces jeunes bénéficiaires ont déjà reçu des formations spécifiques de gestion et de prévention des risques envisagées dans leurs pays respectifs», a affirmé Mlle Hamaoui.
Notons que dans le cadre de cette stratégie de gestion et de prévention des risques, les jeunes volontaires et bénéficiaires de cet atelier de formation «sont destinés à devenir formateurs des formateurs» dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. «J’ai bénéficié de plusieurs formations de terrain dans mon pays dont celles de prévention des risques liés aux catastrophes de la guerre à Beyrouth et au Sud du Liban. Je suis destinée grâce à cet atelier de formation d’être responsable d’un projet de réduction des risques dus à des désastres, qui est soutenu et sponsorisé par la FISCR», a souligné Hanna Lahoud, secouriste et formateur des formateurs à la Croix-Rouge libanaise.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *