Tanger-Tétouan : Mise en valeur des potentialités touristiques de la région

Tanger-Tétouan : Mise en valeur des potentialités touristiques de la région

La région veut, grâce à son nouveau contrat-programme, renforcer et diversifier son offre touristique en vue d’attirer et fidéliser un nouveau segment de visiteurs. Réalisé après plusieurs mois de concertation réunissant les partenaires publics et privés, ce nouveau contrat-programme vient d’être présenté sous forme d’un document contractuel dans le cadre de la Vision 2020 du tourisme marocain. A cet effet, le développement du tourisme à l’échelle régionale s’appuiera sur le lancement et la montée en charge de nombreux projets correspondant à six programmes de la Vision, à savoir «Biladi», «Animations, sports et loisirs», «Azur 2020», «Eco/développement durable», «Niches à forte valeur ajoutée» et «Patrimoine et héritage». Pour pouvoir atteindre l’objectif de 2,77 millions de touristes en 2020, quelque 26.247 lits additionnels seront construits dans la région, portant ainsi la capacité totale à 40.769 lits.
Ce nouveau contrat-programme régional met en exergue la situation exceptionnelle qui caractérise le territoire du Cap Nord, constitué de cinq provinces de la région Tanger-Tétouan, notamment ceux de Chefchaouen, Fahs-Anjra, Larache, Tétouan et Ouezzane ainsi que des préfectures de Tanger- Asilah et de Mdiq-Fnideq. Ce territoire, selon le même document, se distingue par un patrimoine culturel et naturel hors du commun et extrêmement diversifié. L’enjeu principal pour la région sera la valorisation de ses ressources naturelles et de son patrimoine culturel à travers la mise en œuvre de 23 projets structurants et 97 autres complémentaires. Parmi les projets structurants, figure la réhabilitation de monuments historiques, la valorisation de la cité de Lixus…, et la création d’un grand musée à Tanger. Le développement touristique de la région consiste aussi dans ce cadre en le développement de l’offre d’hébergement de haut standing, avec une capacité litière de 1.200 lits, particulièrement sur le littoral de Tamuda Bay. Il s’appuiera également sur le développement de la nouvelle station touristique «Lixus», à Larache, générant une capacité d’hébergement haut de gamme de 7.926 lits ainsi que de nombreux équipements de loisir et de bien-être. Ce qui nécessitera un investissement total de 3.670 MDH. Deux autres projets structurants seront développés à Tanger et Tétouan permettant aux visiteurs de vivre un séjour fortement imprégné du patrimoine et de l’héritage de la région. Ils contribueront ainsi à augmenter la capacité litière au niveau régional de 600 lits. Ce genre d’offre d’hébergement sera renforcé par un autre projet de reconversion d’anciennes demeures et fondouks à Tanger en maisons d’hôtes, et ce avec une capacité litière totale de 400 lits. De même, d’anciennes et célèbres demeures à Tétouan deviendront des maisons d’hôtes avec une capacité litière globale de 200 lits.
Pour faire face à l’insuffisance des capacités aéroportuaires, le nouveau contrat-programme régional prévoit de redimensionner les aéroports pour que la région puisse accueillir 2,77 millions de touristes à l’horizon 2020. Et pour sauver le patrimoine culturel menacé par le développement urbain, notamment à Tanger et à Tétouan, un guide d’urbanisme sera mis en place précisant les méthodes de valorisation et de restauration de l’héritage culturel.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *