Débat sur l’action associative

Intervenant à cette occasion, le président de l’association, Abderrahmane Bouftas, a indiqué que cette rencontre a pour objectif de sensibiliser les associations locales à l’importance de l’Initiative nationale pour le développement  humain (INDH), lancée récemment par SM le Roi Mohammed VI, et aux multiples dimensions qu’elle comporte. Cette initiative, a-t-il dit, est de nature à réduire le déficit social par l’élargissement de l’accès aux équipements et services sociaux de base, à promouvoir les activités génératrices de revenus stables et d’emplois. Evoquant l’importance du rôle des associations locales dans le développement humain aux côtés des différents acteurs, M. Bouftas a insisté sur la nécessité d’accorder davantage d’appui financier à ces associations pour  renforcer leur contribution au développement socio-économique que connaît le pays dans les différents secteurs.
Ces associations, qui ont largement contribué au développement et à  l’amélioration des conditions socio-économiques dans la région Souss-Massa-Drâa, notamment dans le milieu rural, a-t-il soutenu, sont concernées par l’opération de mise à niveau et la recherche de moyens susceptibles de renforcer leurs capacités financières et de gestion, et partant, garantir l’efficacité requise pour la réalisation de leurs projets et la promotion du développement socio-économique régional. Trois exposés ont été présentés à cette occasion. Le premier a porté sur le contenu de l’INDH. Dans ce cadre, Lahcen Amrani, du ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, a donné un large aperçu sur les grandes lignes et axes de cette initiative nationale ainsi que sur les moyens de sa mise en œuvre à court, moyen et long termes. Il a indiqué que l’INDH se veut une initiative prometteuse et novatrice qui constitue la matrice du projet sociétal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *