Grippe : Lancement de la campagne de vaccination

La campagne de vaccination anti-grippe a démarré. Cette année, près de 500.000 doses de vaxigrippe sont disponibles sur le marché marocain. «Ce chiffre reste en deçà des besoins normaux alors qu’en France on table sur 12 millions», indique le professeur Mohamed Hassar, directeur de l’Institut pasteur du Maroc. Selon M. Hassar, la vaccination contre la grippe a un intérêt médical et économique. «Le vaccin est indispensable pour les personnes à risques, c’est-à-dire les personnes âgées et celles atteintes d’affections chroniques telles les maladies cardiaques, pulmonaires, ainsi que pour les enfants . L’intérêt économique du vaccin résulte du fait que nombreux sont ceux qui, par leur profession, sont exposés à des personnes atteintes du virus de la grippe. Ce qui engendre des répercussions au niveau du travail, et surtout au niveau des remplacements», affirme-t-il avant d’ajouter : «On note une prise de conscience des responsables de l’intérêt médical et économique de la vaccination du personnel». Le virus de la grippe représente un poids économique considérable en termes de coûts d’hospitalisation entraînant des dépenses de santé et une perte de productivité. Ainsi, l’Institut a décidé, cette année encore, de fournir aux entreprises, qui en font la demande, des vaccins sur la base d’un bon de commande et d’une prescription. En 2005, afin d’éviter une éventuelle épidémie de grippe aviaire, le gouvernement a pris la décision de généraliser la vaccination à tout le personnel exposé.
 Le vaccin, qui constitue le seul moyen de prévention de la grippe, est importé au Maroc par des sociétés privées.
L’Institut a établi un partenariat privilégié avec les producteurs grâce auquel le Royaume est régulièrement servi dès la production du vaccin.
Chaque année, et ce depuis 1991, l’Institut Pasteur du Maroc organise des campagnes de vaccination contre la grippe afin de sensibiliser les citoyens. «Les gens prennent de plus en plus conscience de l’importance du vaccin d’autant plus que le coût en pharmacie est aux alentours de 72 DH. Un prix qui reste abordable», estime M. Hassar.
Pour rappel, en 2006, les ventes de vaccin antigrippe (VAG) au profit des organismes et du ministère de la Santé ont atteint 211.000, contre 165.324 en 2005, selon l’Institut.
La grippe qui est une maladie infectieuse et contagieuse provoquée par le virus influenza peut être mortelle notamment chez les personnes déjà fragilisées par l’âge ou la maladie. Selon le Dr. Omar Bennani de la division des vaccins d’un groupe pharmaceutique, chaque année, les complications liées à la grippe sont à l’origine de 250.000 à 500.000 décès dans le monde. Les décès enregistrés chez les diabétiques à cause de la grippe avoisinent les 12%. Ses symptômes caractéristiques sont la fièvre, la toux, les maux de tête et de gorge, les douleurs musculaires, notamment les courbatures, une grande fatigue, apparition de larmoiement et de la rhinorrhée. Pour les enfants, elle peut se manifester avec plus de complications comme des vomissements, des diarrhées et des otites. Généralement, les douleurs et la fièvre peuvent ne durer que trois à cinq jours chez les personnes saines, mais la toux et la fatigue durent souvent plus longtemps. Le patient risque d’en souffrir pendant deux semaines, si ce n’est plus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *