Le sida continue de faire des ravages

Les services de renseignement américains viennent de rendre public un rapport sur l’épidémie du sida. Selon ce rapport, le sida affectera plus de 110 millions de personnes en Afrique, Russie, Inde et Chine en 2010, précisant que l’épidémie va s’accroître surtout dans cinq pays, Nigeria, Ethiopie, Russie, Inde et Chine.
Avec un comportement à risque et des soins médicaux inappropriés, le nombre de personnes infectées dans ces pays devrait passer de 14 à 23 millions actuels à entre 50 et 75 millions en 2010 avec en tête l’Inde où 25 millions de personnes seraient infectées. L’étude prévoit 15 millions de malades au Nigeria et en Chine, 10 millions en Ethiopie et 8 millions en Russie.
Les conséquences diplomatiques de cette épidémie pour ces pays sont également analysées dans ce rapport. « Nous ne pensons pas que l’épidémie remettra en cause dans les années 2010 leur rôle de puissance régionale mais elle s’ajoutera aux problèmes complexes que devront affronter leurs leaders », indique l’étude.
La hausse du nombre de personnes infectées est principalement due à un comportement sexuel à risque mais aussi à des spécificités nationales. En Afrique, les soldats ayant participé aux guerres civiles dans les années 80 sont tenus pour responsables de l’épidémie en Ethiopie tandis que le comportement à risque des jeunes au Nigeria est perçu comme la principale cause d’infections. Selon l’étude, la propagation de l’épidémie dans ces deux pays pourrait décimer les élites gouvernementales et les hommes d’affaires, affaiblir la croissance et décourager les investissements étrangers.
En tout, les Etats-Unis ont dépensé 988 millions de dollars en aide internationale pour lutter contre le sida durant l’année fiscale 2002 qui a pris fin lundi, plus de 36 % par rapport à 2001, a affirmé la Maison-Blanche. Selon les dernières estimations d’Onusida, fin 2001, 40 millions de personnes dans le monde étaient atteintes par la maladie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *