Lutte antiacridienne : Plus de 975.000 ha traités

Expliquant à la Chambre des Conseillers le déroulement de l’opération de la lutte anti-acridienne, M. Laenser a précisé que les superficies traitées se répartissent entre Bouarfa (201.519 ha), Tata (215.188 ha), Guelmim (146.597), Errachidia (159.409 ha), Dakhla (99.957 ha), Ouerzazate (89.923 ha), Aït Melloul (29.916 ha), Laâyoune (25.945 ha) et Aïn B’ni Medhar (6.946 ha).
A travers les efforts déployés en matière de lutte anti-acridienne, a-t-il dit, le Maroc aspire à briser le cycle biologique du criquet durant l’actuelle invasion, indiquant que les opérations de la lutte anti-acridienne ont nécessité jusqu’à présent près de 170 millions DH, entièrement financés par le Maroc.
M. Laenser a également précisé que près de 970.000 litres de pesticides ont été utilisés dans le cadre de cette opération, ajoutant que le Maroc dispose actuellement d’un stock de pesticides de près de 590.000 litres, suffisant pour le traitement de 600.000 ha.
Evoquant les éventuels effets négatifs des pesticides utilisés, le ministre a tenu à préciser que ces produits sont agréés par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), étant donné leur impact négatif limité sur l’environnement. Une commission a été constituée pour l’évaluation des dégâts causés, a-t-il rappelé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *