Seul un Marocain sur trois prépare sa retraite

Seul un Marocain sur trois prépare sa retraite

Seulement 35% des actifs marocains ont déjà commencé à préparer leur retraite. C’est ce qui ressort des résultats 2008 du baromètre AXA de la retraite. Le Maroc est ainsi le premier pays arabe et africain à être intégré à ce baromètre. Mené dans 26 pays, ce baromètre est une étude de référence sur la retraite en tenant compte de la situation et des habitudes des retraités dans le monde. «L’enquête 2008 couvre 26 pays et ses résultats permettent d’appréhender la perception d’une grande partie de la population mondiale», a indiqué Daniel Antunès, président-directeur général d’AXA Assurance Maroc lors d’une conférence de presse qui s’est tenue jeudi à Casablanca.
Le projet du baromètre AXA de la retraite est de passer en revue, de comprendre et de mettre en perspective les attitudes et les comportements face à plusieurs questions liées notamment à la retraite, aux pensions, à la santé et au vieillissement, tant chez les actifs que chez les retraités. L’étude, dont l’échantillon est constitué des gens actifs, préretraités et retraités, a été effectuée auprès de 9200 personnes dans 26 pays.
Au Maroc, 331 personnes actives de plus de 25 ans et 301 préretraités ou retraités de moins de 75 ans ont pris part à l’enquête.
Plusieurs critères ont été retenus dont l’âge, le sexe, la région, la taille de l’agglomération et la profession du chef de famille. Les résultats  de cette enquête montrent que le Maroc figure  parmi les pays où l’on prépare le moins sa retraite. L’âge moyen de ceux qui ont commencé à se soucier de la retraite est de 30 ans contre 47 ans pour ceux qui envisagent de le faire. Les évènements familiaux (enfants, mariage) sont les principaux déclencheurs pour commencer à économiser pour la retraite. Cette étude indique que 44% des retraités marocains ont quitté la vie active avant l’âge légal et pour la plupart de leur propre chef.
Par ailleurs, les actifs marocains économisent moins que leurs aînés. En effet, la moitié des actifs marocains économise moins de 400 dirhams par mois alors que la moitié des retraités  ont économisé moins de 700 dirhams par mois. Ils font  certes partie de ceux qui économisent le moins, mais se placent devant la Chine, la Hongrie et la République tchèque.
Autre élément marquant. Plus d’un tiers des Marocains pense que la retraite est synonyme de repos.
Les actifs semblent sous-estimer les aspects de la pauvreté et de solitude par rapport à ce que les retraités disent expérimenter. Par rapport à la moyenne des pays, les Marocains ont une vision plus positive de la retraite. Ils rêvent durant cette période de leur vie de voyager, de prendre soin de leur famille et de continuer à travailler.
Côté financier, les Marocains sont plus optimistes que leurs aînés.
Ils pensent maintenir les mêmes revenus et niveau de vie d’avant la retraite. Cela dit, cette opinion est contredite par les retraités : deux-tiers d’entre eux disent que la retraite est inférieure à leur dernier salaire. Pour ce qui est du montant de leur future retraite, seuls 15% des actifs pensent  connaître le montant de leur future retraite.
Le Maroc au même titre que le Portugal figure parmi les pays dans lesquels la connaissance de ce montant est la plus fiable. Cette enquête a relevé que les retraités les plus heureux sont ceux qui ont préparé leur retraite plus tôt que les autres. Leur revenu semble suffisant pour leur permettre de profiter de leur retraite.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *