Immobilier : Les MRE préfèrent la pierre

Immobilier : Les MRE préfèrent la pierre

Ils étaient plus de 2000 MRE à contracter un crédit immobilier sous la garantie Fogaloge en 2011. Près du tiers d’entre eux réside en France, en Italie et en Espagne. La répartition par banque de la garantie Fogaloge accordée aux MRE fait ressortir un engouement pour la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE) avec 55,49 % des dossiers pour 1.481 bénéficiaires. En deuxième position, il y a la Banque centrale populaire (BCP) qui a accordé des crédits Fogaloge à 987 MRE. À la Caisse centrale de garantie (CCG), le Fogaloge, rappelons-le, est un produit destiné aux MRE ne possédant pas de logement dans la wilaya ou la province où se situe le logement à acquérir ou à construire.
Le financement, à taux fixe, est assuré jusqu’à 100% du coût d’achat ou de construction du logement y compris les frais annexes dans la limite de la valeur du bien. La garantie concerne 50% du crédit en principal et intérêts avec un plafond de 400.000 dirhams en principal.
Au cours des cinq dernières années, les promoteurs immobiliers n’hésitent plus à faire le déplacement jusqu’en Europe pour présenter leurs offres et même conclure des contrats de vente à Paris, Rome et Madrid pour des biens immobiliers à Saïdia, Agadir et Bouskoura. Et ce, dans le cadre de salons professionnels où l’on trouve, également, promoteurs, notaires et banquiers. Même le groupe Al Omrane commence à faire les yeux doux aux MRE à travers l’octroi de quotas sur les produits en commercialisation et la mise en œuvre de procédures spéciales avec délais accélérés pour l’accomplissement de toutes les formalités de vente. Al Omrane organise des campagnes annuelles dans les principaux pays d’accueil pour présenter les produits immobiliers et les opportunités d’investissement dans le secteur. Proximité oblige, le groupe a même procédé à l’installation de sa première représentation à Paris, en attente d’ouverture de nouvelles représentations du groupe dans les pays où réside la communauté marocaine.
Pour faciliter les procédures de vente ou d’achat des biens immobiliers, l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) s’est mise, elle aussi, au service des MRE. L’année dernière, elle avait initié une campagne dédiée à la diaspora marocaine en lançant un service de proximité au profit des MRE, de juillet à septembre.
Cette initiative avait déployé les ressources humaines, techniques et matérielles au profit des MRE afin de les alléger de la procédure d’immatriculation. A cet effet, un traitement spécial leur a été réservé et une permanence quotidienne a été assurée de 16h30 à 18h30 au niveau de l’ensemble des services extérieurs, selon l’ANCFCC. L’agence avait mis également à leur disposition des guichets spéciaux, un personnel qualifié et une large documentation communicationnelle sur les avantages et les procédures du système de l’immatriculation foncière. En plus de l’engouement pour l’immobilier, la communauté pense aussi à des dépôts bancaires. Auprès des banques marocaines, l’examen des dépôts par agent économique à fin 2011 a montré que les dépôts des MRE, s’élevant à 134,2 milliards de dirhams, ont augmenté de 5,7%, contre 4,5%, selon Bank Al-Maghrib.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *