L’innovation au coeur du développement agricole

L’innovation au coeur du développement agricole

Le Maroc à l’instar des autres pays de la planète est confronté à une exploitation sans précédent de ses ressources naturelles et aux changements climatiques. Surmonter ces nombreux défis requiert recherche et innovation. En effet, l’innovation est primordiale pour permettre aux exploitations agricoles de répondre à ces grands défis. Elle nécessite un effort accru de recherche et développement pour la création d’innovations. Pour sa 7ème édition, le Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM) 2012 qui se tient du 25 au 29 avril à Meknès  a ainsi choisi pour thème «Recherche et innovation». A ce sujet, Jaouad Chami, commissaire du SIAM, explique que «ce thème offre l’opportunité de mettre à l’honneur tous les procédés qui sont les moteurs du secteur agricole, et qui préfigurent son avenir. La recherche et l’innovation sont au cœur des préoccupations des opérateurs du secteur, dans un contexte de changements climatiques, d’évolution de gestion de l’eau, etc.». Le SIAM entend s’inscrire comme un véritable vecteur de développement pour permettre la production de connaissances nouvelles et d’innovations techniques dans le domaine de la gestion des ressources, de l’aménagement et de l’utilisation de l’espace afin de gérer la durabilité environnementale, l’adoption de technologies nouvelles et la compétitivité. L’objectif étant d’assurer la sécurité des moyens de subsistance. Un espace a été créé spécialement pour cette  thématique comme l’affirme M. Chami. «Dans cette perspective, un pôle dédié de 800 m² est mis en place. On pourra y rencontrer 25 exposants, sélectionnés par une commission dédiée à ce pôle,  dont  les innovations seront particulièrement valorisées. En effet, cet espace a été créé spécialement pour faire vivre la thématique et mettre en avant les activités novatrices. L’échange est au cœur du salon : la thématique encourage les démonstrations et incite les opérateurs du secteur à partager leurs nouveautés. En tant qu’organisateurs, nous devons comprendre les attentes et les besoins des exposants. Le choix de cette thématique est notre façon de les accompagner dans la traversée des changements majeurs que connaît le secteur agricole dans son ensemble». L’innovation agricole est un élément crucial pour le Maroc, et ce à plusieurs titres. D’abord parce que les techniques nouvelles sont le gage d’une augmentation de la productivité. Les innovations agricoles, d’autre part, s’inscrivent  dans le cadre  du «développement durable» en   cherchant à utiliser les sols sans les détruire ni les appauvrir. La recherche permet ainsi d’assurer une plus grande pérennité des exploitations. L’innovation agricole ne se résume pas seulement à une affaire de technologie : elle est une dynamique d’ensemble qui intègre, du local au global, des partenariats innovants. Tous les professionnels reconnaissent que  les défis sont aujourd’hui plus complexes et impliquent de changer de regard sur l’agriculture pour en voir toutes les dimensions. Le Maroc doit faire en sorte d’assurer une meilleure identification des problématiques de recherche pour être en mesure de mieux cerner les besoins et élargir le champ des acteurs de recherche en impliquant les agriculteurs.  Plus que jamais, les problèmes à résoudre dans le domaine agricole doivent faire  l’objet de discussions entre chercheurs et agriculteurs. La recherche est aussi nécessaire pour améliorer les rendements ou les techniques de culture et d’élevage.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *