L’usine à rêve d’Alessi

L’usine à rêve d’Alessi

Il y a des objets qui font partie de notre existence quotidienne. Des objets que nous utilisons sans pratiquement les regarder,le plus souvent dans un horizon domestique neutre et impersonnel. Et puis il y a d’autres objets, ceux qui rendent plus agréables et plus  » personnels  » ces petits gestes de chaque jour. Alberto Alessi présente depuis 1921 les différents produits d’une firme historique qui a pour mot d’ordre le beau design. Tout un univers d’articles ménagers qui dissimule une aventure de la créativité et de la technologie. Mais qui est Alberto Alessi ? C’est connu, le design est très lié à l’image de l’Italie. Milan en est la capitale pour les nombreuses entreprises qui y sont installées. Pas un objet ne sort d’une usine sans qu’un designer n’intervienne en amont de sa conception : les lampes, les ustensiles de cuisine, l’électroménager, les meubles… mais l’histoire du design en Italie reprend surtout celle d’une famille, la famille Alessi de père en fils depuis plusieurs générations. À l’origine, cette famille a fondé des ateliers artisanaux dont la principale activité est la conception des appareils ménagers en métal. Le fondateur, Giovanni Alessi a commencé comme simple tourneur sur métaux. En 1921, il installe un premier atelier métallurgique. Il commence alors à créer des objets où se rencontrent l’art et l’industrie. Giovanni Alessi a décoré, créé de petits objets pour la table : plateaux, cafetières, couverts. La conception évolue en même temps que le métier de dessinateur industriel pour donner en 1945 les premiers services à thé et à café de la série Bombé. Les activités s’étendent ensuite au domaine de l’hôtellerie, de la restauration collective à partir de 1950. L’entreprise familiale connaît un tournant en 1970 avec Alberto Alessi qui collabore avec d’autres designers de renom, comme Ettore Sottsass. De ce dernier, la marque garde les huiliers, les plateaux et les pots. Un autre grand designer collabora chez Alessi: Alessandro Mendini qui dessinera notamment des tire-bouchons Anna. Aldo Rossi a laissé la cafetière en forme de coupole, la Cupola en 1988 et la série des coniques. Ont suivi d’autres objets comme le tire-bouchon, le minuteur et la salière. Tous ces objets sont réunis sous la dénomination familiale d’Alessi. Une série d’objets ménagers qui obeit au même esprit de design. Air du temps oblige, la grande fabrique italienne présente cette année une gamme de nouveaux produits aussi riche par sa quantité, sa variété que par son originalité conceptuelle et sa recherche. Dans ce registre, on retrouve la série Mami, de Giovannoni qui est complétée avec des nouvelles casseroles, une bouilloire et un service à fondue. Le même auteur présente aussi deux nouveaux petits objets électroménagers : la presse-agrumes et la balance cuisine. Mendini, lui, présente par un acte conceptuel original la théière avec réchaud et le casse-noix. Pour les amateurs des bars, la firme de Milan présente le premier épisode de la nouvelle ligne d’objets pour le bar et le service des vins, avec le seau à en champagne de Morrison et le shaker de Newson. Pour les enfants, la première ligne d’objets les projets de grands designers comme Giacon et Gozzoli. Sans oublier les résultats insolites de l’opération «Tea & coffee Towers». En effet, 22 architectes, parmi les meilleurs sur la scène internationale, ont dessiné chacun un service à thé et à café. Pour le moment, ces services sont fabriqués à tirage limité. Mais c’est sûr : Alessi, jolie usine à rêve, s’attelle sérieusement à redessiner le paysage domestique du 21ème siècle.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *