Programme Shemsi

Programme Shemsi

Shemsi. C’est ainsi que l’Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et de l’éfficacité énergétique (ADEREE) a baptisé son ambitieux programme de développement des chauffe-eau solaires.
Le chauffe-eau solaire individuel ou collectif permet le chauffage de l’eau sanitaire par l’énergie solaire et se substitue ainsi à l’énergie électrique ou le gaz. Au Maroc, le développement de la surface des chauffe-eau solaires installés a été initié par un programme incitatif appelé le Promasol. En 8 ans, 160.000 m2 de chauffe-eau solaires ont ainsi été installés, selon les responsables de l’ADEREE. «Le Maroc dispose toutefois d’un potentiel encore plus important, aussi bien dans l’absolu que relativement à d’autres pays à l’échelle régionale ou internationale. Afin de mettre à profit ce potentiel, l’ADEREE a conçu un programme de développement des chauffe-eau solaires baptisé Shemsi», explique-t-on.
Destiné aux installations individuelles et collectives, ce programme intégré s’inscrit dans le cadre de la stratégie énergétique nationale et vise le développement de 1,7 million de m² de surface installée de chauffe-eau solaires à l’horizon 2020 contre 350.000 m² disponibles aujourd’hui.
Au-delà de sa contribution à l’amélioration des conditions de vie de la population et à la réduction de la dépendance énergétique, le programme Shemsi contribuera à l’économie du Royaume. Et ce par le développement d’une filière de production locale d’une part, créatrice d’emplois et de richesse, mais également par les économies de compensation butane que réalisera l’Etat : pour 1 dirham investi en chauffe-eau solaire, 4,3 dirhams sont économisés en compensation butane, indiquent les responsables de l’ADEREE.
«Le développement du solaire thermique au Maroc passera par des mesures ciblées qui permettront au plus grand nombre d’accéder à cette technologie. En effet, le solaire thermique permet d’avoir de l’eau chaude à moindre coût mais représente aujourd’hui un investissement élevé pour certains ménages», selon la même source.
Ainsi, l’ADEREE œuvre dans un premier temps pour l’équipement des nouveaux logements sociaux en installations solaires thermiques.
Les nouvelles constructions de villas et résidences secondaires se verront, elles aussi, équipées, au même titre que le secteur public, ajoute-t-on.
Pour mieux généraliser les chauffe-eau solaires, l’ADEREE a aussi pensé à des solutions de financement. Ainsi, on parle d’un modèle de financement novateur qui permettra de généraliser le recours aux chauffe-eau solaires. Cela consiste en une subvention à l’achat des chauffe-eau solaires, couplée à une offre de crédit à des taux standardisés, proposée par une ou plusieurs banques, et qui permettra aux clients de ne pas supporter en une fois le coût d’acquisition d’un chauffe-eau solaire en finançant le remboursement des mensualités grâce aux économies réalisées sur leur facture d’électricité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *