Un réseau pour le développement du tourisme rural

Un réseau pour le développement  du tourisme rural

Le tourisme rural est l’une des niches de développement de la région. Les initiatives prises au niveau du SMD pour promouvoir la création des projets touristiques a pu donner ses fruits. En effet, plusieurs projets touristiques ont été créés dans les différentes villes : Ouarzazate, Agadir, Zagora et autres. Une dynamique qui a insufflé une nouvelle âme à la destination. Dédiés à l’hébergement, restauration ou animation, les différents projets installés au niveau de la région ont apporté leur contribution à la promotion économique du SMD. Cependant, la place accordée à cette niche a mené les porteurs de ces projets ainsi que les responsables au niveau de la région à mettre en place un réseau de développement du tourisme durable. La création de ce réseau vise à booster l’économie locale mais aussi à lutter contre la pauvreté des populations du monde rural. La valorisation n’est pas en reste. En effet, les projets installés dans le monde rural profitent dans un premier temps à la population locale comme ils permettent de mettre en exergue les potentialités de la localité aussi bien en matière de ressources naturelles, savoir-faire culinaire que de produits du terroir. L’apport de ce réseau pour le secteur est indéniable. Notons que cette initiative va profiter à la population locale comme elle permet de regrouper les opérateurs dans le secteur. Ceci étant, le plan d’action 2012-2014 du réseau est ainsi divisé en cinq catégories d’action. Notons que la première action est dédiée à la consolidation de la capacité institutionnelle du réseau. Par ailleurs, le deuxième axe du plan d’action est dédié au développement des circuits touristiques (conception et interprétation des circuits thématiques, cartographies des itinéraires…). Le troisième point sur le plan d’action de ce réseau s’attaque à l’un des volets de grande importance. Il s’agit de la formation. En effet, les membres du réseau insistent par ce point sur l’importance de l’accompagnement et formation au profit des membres (gestion, organisation, commercialisation, technique d’accueil).
Le réseau travaille également sur la création d’un écolabel de tourisme rural et ce, à partir de la certification des structures touristiques et promotion de l’écolabel. Par ailleurs, le dernier axe du plan d’action du Réseau de développement touristique rural (RDTR) a mis en lumière l’importance de s’attaquer au volet commercial. Le RDTR veut ainsi jouer un rôle incontournable dans la promotion et la commercialisation à partir des actions de gestion de la base de données, la réalisation d’un site web et d’un guide touristique, la participation aux foires et salons touristiques, organisations des éductours et voyage de presse. Notons que quelques mois après sa création le réseau a organisé son premier événement. La thématique de cette conférence-forum a été dédiée au tourisme et au changement climatique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *