À deux doigts du sacre

Brillante prestation des tenniswomen marocaines aux jeux panarabes, qui se déroulent actuellement à Alger. Les trois joueuses Bahia Mouhtassine, Habiba Afrah et Meriem Haddad ont réussi, lundi, à arracher leurs tickets pour les demi-finales du tournoi de tennis dames. En quarts de finale, la championne marocaine, Bahia Mohtassine, s’est débarrassée de Sara Meghoufel (6-4, 6-0), sur les courts du complexe olympique d’Alger, alors que sa compatriote, Habiba Afrah, s’est qualifiée aux dépens de la Koweïtienne Asrar Abderrazak par 6-2, 6-2.
Quant à Meriem Haddad, elle s’est qualifiée en barrant la route à l’Omanaise Fatma Ennebhani. La première demi-finale sera, donc, cent pour cent marocaine puisque Bahia Mohtassine retrouvera sur son chemin une autre marocaine Meriem Haddad. Ce qui fait que le Maroc aura au moins une place en finale. L’autre représentante de la petite balle jaune, Habiba Afrah, se mesurera à l’Algérienne, Samia Medjahdi, tombeuse de la Koweïtienne Sara Bahbahani. Les joueuses marocaines se sont illustrées en simple, mais aussi en double. Ainsi, la sélection féminine marocaine, composée de Bahia Mohtassine et de Mériem Haddad, s’est qualifiée, sans trop forcer, pour le prochain tour après avoir balayé les deux représentantes du Koweït, Manar El Jazzaf et Sara Bahbahani, et ce sur le score de deux sets nets (6-0 ,6-0). Si, dans cette dixième édition, les tenniswomen marocaines sont considérées comme les plus favories pour décrocher une médaille, nos gymnastes, elles, se sont contentées de la cinquième position, à l’issue des compétitions de gymnastique disputées, lundi dernier. À souligner que le Maroc a été représenté par deux gymnastes seulement, Fatima Labouli et Maha Aït Bnichou, alors que les autres pays, tels que l’Algérie, l’Egypte et la Jordanie ont aligné plus de cinq gymnastes. Pour sa part, la sélection marocaine de cyclisme a, tout simplement, raté l’événement, que ce soit en individuel ou par équipes. Dans l’épreuve contre-la-montre, disputée sur un circuit fermé de 80 km, les représentants du Maroc, Abdelatti Saadoune, Mohamed Regragui et Adil Jelloul, n’ont rien pu faire face à la domination de certaines équipes, notamment l’Egypte, qui a bouclé la distance en un temps de 1h 44mn 46sec.
Les deuxième et troisième places du podium sont revenues, respectivement à l’Arabie saoudite et l’Algérie. Côté féminin, le Maroc n’a, finalement, pas participé à l’épreuve de contre-la-montre par équipes. Et pour cause : les responsables du cyclisme national se sont contentés du service minimum en engageant deux cyclistes seulement. En individuel, les représentantes du Maroc Atiqa Sabib et Nadia Amamouch ont terminé la compétition respectivement à la 6ème et 7ème places. Chez les hommes, le champion marocain, Abdelatti Saadoune, est arrivé 10ème après avoir bouclé la distance de 30 km en 24mn 55 sec 36. L’autre marocain, Adil Jelloul, lui, a franchi la ligne d’arrivée à la 14ème place avec un chrono de 44mn 32sec 19.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *