Akram Roumani, champion de Belgique

Alors qu’on s’attendait, cette saison, à une lutte acharnée entre les deux grands Anderlecht et FC Bruges pour le titre de champion de Belgique, le RC Genk de l’international marocain Akram Roumani a surpris tout le monde en remportant le second titre de son histoire ce week-end à l’occasion de la 33e et avant-dernière journée.
Organisation sans faille, groupe de joueurs homogène, politique de transferts payante et un entraîneur, le Néerlandais Sef Vergoossen, sévère, mais juste ont été les principaux atouts qui ont permis à la formation limbourgeoise de conquérir son deuxième sacre en l’espace de trois ans. La moyenne d’âge (22 ans et 4 mois) des dix joueurs laisse augurer un avenir prometteur à une formation poussée par le public le plus fidèle de Belgique. Plus de 20.000 abonnés suivent les prestations de Genk au Fenixstadium. Outre sa qualité d’une équipe efficace et régulière, Genk a également été la formation la plus spectaculaire de la saison, grâce notamment à son tandem de choc le Belge Wesley Sonck (23 ans, 29 buts) et le Burkinabè Moumouni Dagano (21 ans, 19 buts). Retenu en équipe nationale belge, Sonck est considéré comme l’un des meilleurs joueurs belges du championnat.
Aujourd’hui, les deux attaquants sont sollicités par plusieurs clubs européens. Mais le champion de Belgique ne compte pas les laisser partir, d’autant plus que ce dernier sera engagé, l’année prochaine, dans la Ligue des Champions. En 2000, les coéquipiers de l’international marocain Akram Roumani ont quitté prématurément la C1 après leur défaite face aux modestes slovènes de Maribor, faute d’avoir réussi à conserver la motivation de ses vedettes de l’époque.
Des attaquants comme Branko Strupar et Souleymane Oulare ont fait leur passage à Genk. Les dirigeants limbourgeois voudront donc tenir compte des erreurs du passé pour parcourir l’Europe dès le mois d’août. Genk défendra, donc, les couleurs belges en Ligue des champions avec le FC Bruges, deuxième du championnat.
Alors qu’Anderlecht (3e) et Mouscron prendront part, quant à eux, à la coupe de l’UEFA. Le Standard de Liège, malgré son budget colossal et le soutien financier de Robert Louis-Dreyfus, sera privé d’Europe à la grande déception de ses supporters.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *