Amyne, deuxième à Lausanne

La saison athlétique bat son plein et les coureurs marocains y sont bel et bien présents. Une participation de taille mais dont le niveau reste inégal. Si El Guerrouj est parvenu à maintenir son niveau d’antan, en remportant l’épreuve du mile à Oslo (Norvège) et le 1500m à Sheffield (Grande-Bretagne), les autres réalisations sont restées moyennes, avec quelques performances des plus prometteuses. La dernière épreuve athlétique en date a eu lieu, mardi dernier, à Lausanne en Suisse.
Une compétition, comptant pour le Grand Prix de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), où le jeune athlète marocain Mohamed Amyne n’a pas manqué de briller. C’était après avoir occupé l’honorable deuxième place du 3.000 de ce meeting.
Mohamed Amyne a parcouru cette distance en 7mn 36 sec 30/100, ce qui laisse prévoir un grand avenir pour ce champion. Il avait auparavant, précisément lors des Jeux méditerranéens organisés à Tunis, remporté le 5000m. un parcours certes moins garni que celui de beaucoup de ses compatriotes, mais qui trace d’ores et déjà la route pour encore plus d’exploits. Si Amyne est tout de même parvenu à défendre les couleurs nationales en Suisse, l’autre marocain ayant pris part à cette courses, et sur la même distance, a raté son rendez-vous. L’athlète, ce n’est autre que Brahim Boulami qui s’est contenté de la cinquième position. Il a enregistré un chrono de 7mn 38 sec 18/100, lui qui avait signé la saison dernière, à l’occasion du meeting de Portland, aux Etats-Unis, la meilleure performance mondiale de la distance (08min 04sec 51/100). La première place de l’épreuve étant revenue au Kényan Benjamin Limo, qui a battu la meilleure performance mondiale de l’année en réalisant 7 min 36 sec 02/100, les Kényans confirment encore une fois leur suprématie sur les longues distances. Limo a ainsi amélioré le temps détenu par son compatriote Wilson boit Kipketer (8:04.48). Une affaire de pays. Mieux encore et toujours à Lausanne, la première place des 1500m est revenue au Kenyan Bernard Lagat qui a battu la meilleure performance mondiale de l’année en réalisant 3 min 32 sec 24/100.
La deuxième place du 1500m est également made in Kenya puisqu’elle a été signée William Chirchir (3:32.53). Et c’est le Marocain de nationalité française Driss Maâzouzi, qui a pallié les déficiences des marocains en s’octroyant la troisième place (3:34.37).
Le Marocain, Abdelkader Hachlaf a figuré à la 7-ème place avec 3mn 36sec 40/100, alors que son compatriote Youssef Baba a terminé 11-ème avec 3mn 38sec 53/100.
Chez les dames, la championne du monde du 1.500m en salle en 2001 à Lisbonne, la Marocaine Hasna Benhassi, qui reprend la compétition après environ une année et demie d’absence pour cause de grossesse, a terminé 5e avec un chrono de 4mn 05sec 28/100. Cette épreuve a été remportée par la Roumaine Maria Cioncan (4:03.11), suivie de la Russe Yelena Zadorozhnaya (4:03.20). Une participation qui pose plus d’une question sur le niveau de notre athlétisme, en attendant des jours meilleurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *