Argentine-Mexique : la victoire de la constance

Argentine-Mexique : la victoire de la constance

C’était une belle affiche. Un choc entre deux équipes qui se connaissent très bien. Un match où le suspense battait son plein.Samedi à Leipzig, l’Argentine a eu du mal à venir à bout d’une équipe de Mexique courageuse, mais aussi redoutable. Il fallait attendre les prolongations pour le sort du match soit enfin scellé.
L’Argentine s’est, en effet, qualifiée in extremis pour les quarts grâce à Maxi Rodriguez, auteur d’un but de toute beauté durant le premier quart d’heure des prolongations.C’est la quatrième fois que le Mexique échoue en 8e de finale d’une phase finale de Coupe du monde. Une malédiction ? C’est possible. Pourtant une chose est sûre, les Mexicains ont livré un bon match et ont tenu tête à l’Argentine, une des équipes favorites de ce Mondial 2006. Intrépides et efficaces, les Mexicains ont été les premiers à ouvrir la marque. Dès l’entame du match, l’attaquant Marquez exécute un coup franc et propulse le ballon au fond du filet argentin. Un joli but qui ne fera qu’augmenter la vigilance des Argentins.
La joue ne va pas durer pour les coéquipiers de Marquez. Quatre minutes plus tard, Jared Borgetti, sous la pression de Crespo, trompe son propre gardien sur un corner de Riquelme. Le match sera ensuite marqué par un équilibre entre les deux équipes. Chacune cherchera une faille pour renverser la balance. Mais les adversaires se connaissaient très bien. On a eu l’impression que chaque camp pouvait à l’avance prédire l’action de l’autre. C’est au milieu de terrain où le bras de fer s’intensifia. Une véritable lutte pour la domination entre les "Azthèque" et la formation "albiceleste". Interception de tirs, passes arrêtées, offensives et contre-offensives,… le match vibrait sous les rythmes du football sud-américain.
Côté argentin, c’était Juan Roman Riquelme qui menait la danse. Numéro 10 floqué dans le dos, Riquelme a servi à maintes reprises ses coéquipiers par des balles souvent décisives. Il a ainsi été le noyau dur de l’attaque de l’équipe argentine. C’est lui qui exécutait les coups francs et les corners. Il a même tenté de marquer directement à partir d’un corner en usant d’une magnifique frappe ! Cependant, les Argentins bloqués sur les flancs, ont eu du mal à contourner le système défensif mis en place par l’entraîneur Ricardo La Volpe.
Les Mexicains finiront par se replier, mais sans céder à la pression de leurs adversaires. Il a fallu une prolongation pour départager les deux équipes d’Amérique latine. C’est finalement l’Argentin Maxi Rodriguez qui a donné la victoire aux siens, d’un but fantastique à la 8e minute de la prolongation.Un but qui a eu un véritable effet de choc pour les Mexicains qui vont ensuite perdre de leur concentration. Lors du deuxième quart d’heure des prolongations, les Argentins ont dominé la rencontre et ce jusqu’au sifflet final.
En quarts de finale, l’Argentine affrontera vendredi prochain à Berlin l’Allemagne. Un match qui promet beaucoup. Les deux équipes ne se sont plus rencontrées en Coupe du monde depuis la finale du Mondial en 1990 qui s’est soldée par la victoire de la "Mannschaft" (1-0).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *