Auxerre joue son va-tout à Belgrade

Auxerre joue son va-tout à Belgrade

L’AJ Auxerre joue gros mercredi sur le terrain du club serbe du Partizan Belgrade en match de la 4ème journée de la phase de poules de la Coupe de l’UEFA de football, à l’occasion duquel les Auxerrois affichent l’ambition de ramener au moins un point. Battus par le Maccabi Haïfa (3-1), ils ont concédé le nul face à l’équipe écossaise des Glasgow Rangers (2-2) après avoir pourtant mené deux fois à la marque. L’AJA occupe du coup la dernière place à égalité de points avec le Partizan et Livourne, qui reçoit le Maccabi avant de se rendre à Auxerre le 14 décembre. Distancé en championnat, le Partizan joue une bonne partie de sa saison ce mercredi mais l’équipe, qui évoluera sous la pression de ses supporteurs mécontents des résultats, risque de déplorer l’absence de plusieurs joueurs blessés.
«Si nous ne réussissons pas à prendre au moins un point, ce sera difficile pour la qualification», admet l’entraîneur Jean Fernandez qui s’attend à une rencontre délicate «face à un adversaire qui affiche de bonnes qualités individuelles».
«Nous devrons être forts physiquement, bien en place défensivement et jouer les contres à fond», annonce-t-il. Toutefois, l’ AJ Auxerre ne se présente pas au mieux, toujours privée de deux milieux offensifs blessés, le Danois Thomas Kahlenberg et Lionel Mathis . Le défenseur central, Stéphane Grichting, exclu à Tel-Aviv contre Haïfa, est lui suspendu. Après un mois d’octobre très difficile sur le plan comptable, l’AJA, seulement 14e de L1, s’est néanmoins redressée ces dernières semaines. «C’est surtout dans la tête. Nous nous sommes remis en question. Nous tentons de jouer mieux ensemble et d’afficher des valeurs de solidarité. C’est en train de payer car nous progressons actuellement», commente le milieu et capitaine Benoît Cheyrou. La formation icaunaise n’avait d’ailleurs pas pris de but à Bordeaux (0-0) et contre Toulouse (1-0) avant de retrouver ses mauvaises habitudes : celles de concéder des buts évitables, face aux Rangers ou encore dimanche à Lyon (0-1). La rencontre contre Glasgow «laisse des regrets car nous prenons deux buts sur des ballons traînant dans la surface, des erreurs que nous répétons depuis le début de saison», admet Cheyrou. Aujourd’hui, l’ AJ Auxerre devra donc faire preuve de plus de vigilance pour atteindre l’objectif de Jean Fernandez: ramener au moins un nul avant de penser à battre Livourne, à domicile, et décrocher la qualification.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *