Basket-ball : La course aux points

Basket-ball : La course aux points

La rencontre TSC-WAC constitue le sommet de ces demi-finales. Depuis des lustres, les confrontations entre les deux formations ont toujours tenu leurs promesses. Les joueurs se côtoient tous les jours.
Les deux managers se connaissent parfaitement et se respectent. Les comités des deux formations s’apprécient réciproquement. La rencontre programmée ce week-end sera l’occasion de rassembler tout ce joli monde pour une véritable fête.
Le match du week-end dernier était un authentique test pour les deux clubs. Le score très serré tout le long de la partie en dit long sur la rencontre de ce week-end. L’absence de Karim Ayadi, le feu follet du WAC, qui marque en moyenne environ 28 pts par match, a pesé très lourd sur le WAC qui, malgré ce handicap, a pu vaincre les Tabagistes.
Le retour de Ayadi constitue une valeur sûre pour le WAC, surtout avec la collaboration de ses coéquipiers Williams, Fenjaoui, Ouabaïne, Liman, Elasli et consorts. De l’autre côté, les Tabagistes, très bien rôdés dans ce genre de compétition, ne seront pas un appât facile, surtout avec Zakaria Mesbahi (30 pts en moyenne par match) Jawad Boukhris, Jesou Retno, Ayoub Saâsaâ (l’ex-widadi), Aït Blal Hassan et les autres. Quoi qu’il en soit, les spectateurs qui effectueront le déplacement à la salle ou les téléspectateurs de 2M vont voir un match de très bonne facture à l’issue duquel l’équipe la plus calme et la plus disciplinée tactiquement aura droit à la victoire.
L’association sportive de Salé effectuera un périlleux déplacement à Berkane pour jouer contre la Renaissance locale. Comme pour la première rencontre, le sort a voulu que les deux protagonistes se rencontrent lors de la seizième journée du championnat où les visiteurs avaient perdu devant la RSB par 9 points d’écart. Entre-temps, le coach Saïd Bouzidi a relevé toutes les lacunes de son équipe et par là-même a pris toutes les dispositions pour mener à bien cette rencontre. Autrement dit, Bouzidi dispose d’une tactique très particulière, avec laquelle il a pu s’en sortir avec succès, c’est de jouer le petit score. Et si défaite il y a, elle pourrait être surmontée au match retour. Mustapha Didouch, Abdellah Hassouni, Noureddine Belkaïd Idmaghar, Zouheïr Bourouis et Fabrice sont conscients de l’ambiance surchauffée qui règne dans la salle de Berkane. De ce fait, ils feront tout pour calmer l’ardeur des locaux dans le but de limiter les dégâts en prévision du match retour. Pour ce qui est de la RSB, la révélation de la saison, depuis l’arrivée de son coach Hamid Makhoukh, tout est rentré dans l’ordre. L’équipe est dans la pente ascendante avec une pléiade de bons joueurs, notamment Rédouane Bouzidi, Marius et Papa Niagri. Un trio infernal capable, à tout moment, de faire tourner le match en sa faveur.
Dans ce contexte, la RSB est appelée à confirmer sa bonne forme au détriment d’une grosse poignée du basket-bal national. À signaler les efforts considérables déployés par la commission de l’arbitrage de la FRMBB; en effet, cette dernière ne désigne les référés que quelques minutes dans les vestiaires avant le coup d’envoi de la rencontre, et ce après avoir convoqué plusieurs arbitres.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *