Basket-ball : Le TSC seul aux commandes

Cette 5ème journée a enregistré la première défaite du MAS et du Raja par les équipes hôtes, respectivement le TSC et le FUS. Le KACM surprend le CODM dans son propre fief et signe sa première victoire de la saison. Et c’est dans une salle pleine à craquer s’est déroulée la rencontre qui a mis aux prises le TSC au MAS. Une rencontre certes attrayante mais qui n’est rentrée dans sa phase de suspense que vers le troisième quart-temps, lorsque les poulains de Benkhaddouj du MAS ont ramené le score à 56-55, après avoir échoué les deux premiers quart-temps respectivement sur le score de 20-8 et 39-28. mais ce n’est que partie remise puisque les co-équipiers de Bouzidi se sont envolés de façon spectaculaire en réussissant coup par coup des tirs de trois points meurtriers, ce qui leur a permis de distancer les Fassis pour clôturer la partie en leur faveur sur la marque de 88-70. A signaler que le président Ahmed Mernissi, non-satisfait du rendement de son équipe, a dû quitter le banc de touche pour rejoindre les tribunes.
Après ce résultat, le TSC persiste dans son invincibilité et se maintient seul aux commandes avec 15 points. A l’opposé, le MAS essuye sa première défaite de la saison en attendant la réunion de la commission des statuts et règlements, suite aux événements anti-sportifs qui ont entaché la rencontre du MAS et le Raja, arrêtée après l’abandon des Vert et Blanc.
Pour ce qui est du match au sommet qui a opposé les deux ténors de la grosse balle orange nationale, en l’occurrence le FUS et la Raja. Il s’est avéré que le FUS a tiré un grand profit de sa défaite stupide face au MAS après avoir mené à la marque avec plus de 18 points.
Cette fois-ci, les Fussistes ont dès le départ creusé une marge de sécurité que les Rajaouis n’ont pu combler. Le taux de réussite était de 63 % pour les locaux et de 49 % pour les visiteurs. Dès le début du quatrième quart-temps, les efforts des Vert et Blanc furent anéantis suite à la sortie pour cinq fautes de Mohcine Bouhlal. La rencontre s’est achevée sur la marque de 69-60. De son côté, l’IRT a signé sa quatrième victoire et enfoncé l’ASS en bas du tableau.
En difficulté en championnat avec cinq défaites pour autant de matches, la formation slaouie n’a pas abordé ce rendez-vous face à l’IRT dans les meilleures conditions. L’équipe est encore en pleine construction. Elle manque d’homogénéité, de constance en défense et en attaque avec, éventuellement, la présence d’un meneur de jeu.
L’ASS sera parmi les équipes les plus en vue. A vrai dire, cette dernière a tergiversé en laissant passer plusieurs opportunités pour être dans une position meilleure que celle où elle se trouve actuellement. Sa défaite contre l’IRT peut être considérée comme logique si l’on prend en considération le départ en trombe du groupe de Khalil Rouass qui ne cesse de surprendre par sa constance et sa régularité. A ce propos, les co-équipiers de Didouch de l’ASS n’ont pu faire mieux que de s’incliner à Tanger devant les locaux sur le score de 55 à 46. Le WAC s’est déplacé à Rabat pour affronter les FAR. Ces derniers se cherchent toujours. Sur cinq matches disputés, les militaires en en perdu quatre. De son côté, le Wydad semble assimiler la stratégie de son coach Sterling qui repose essentiellement sur un jeu collectif basé sur plusieurs tactiques susceptibles de répondre à ses attentes. Sa victoire samedi, en nocturne, sur les FAR par 53-69 ne fait que confimer tout le bien que pensent les observateurs du coach américain. A signaler que ce dernier a incorporé un jeune à la place de Karim Ayadi durant tout le quatrième quart-temps. A Meknès, le CODM a trébuché à domicile face au KAC sur le score sans appel de 54-71. Résultat surprenant à l’image du club ismaïlien et de son coach chevronné, Abdelghani Kettani. Mais cela ne diminue en rien la valeur des Kénitris qui disposent d’une formation composée de gabarits capables de donner du fil à retordre aux ténors de la grosse balle orange nationale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *