Basket-ball : Une journée de revanches

Basket-ball : Une journée de revanches

Le basket-ball, sport pourtant réputé pour la constance de ses résultats et pour son implacable logique, vient de délivrer, dans le championnat, des scénarios invraisemblables. Lors de la première journée du championnat national, le TSC s’est déplacé à Rabat avec une équipe réduite de cinq de ses joueurs potentiels pour infliger une défaite inopinée au FUS dans son propre fief 73/76. Ce fameux match a connu un duel entre Zakaria Mesbahi du TSC et Merouane Moutalibi qui ont réalisé respectivement, lors de cette rencontre, 31 et 30 points.
Au cours de cette partie, le public r’bati et les téléspectateurs de la deuxième chaîne ont découvert également trois néophytes de la grosse balle orange nationale, en l’occurrence Hassane Aït Blal, Mohamed Sakif et Rachid Alouane qui ont brillé de mille feux. Le match-retour, se déroulera ce week-end dans la même salle du complexe sportif Sidi Mohammed où le FUS a subi une «véritable correction» la semaine dernière, une première dans les annales du club r’bati.
Toujours sous l’effet du choc, mais avec beaucoup plus de conviction, les hommes de Rachid El Yatribi ont, sans aucun doute, tiré tous les enseignements possibles pour renouer au plus vite avec le succès et par là même montrer à leur public que la dernière contre-performance n’était qu’un simple incident de parcours.
De leur part, les Tabagistes ne seront pas une proie facile, mais vont à leur tour tenter de soutenir leur constance pour jouer les premiers rôles dans l’exercice en cours. La rencontre sera dominée par un jeu plaisant et ouvert prêt à basculer d’un côté comme de l’autre à condition de ne pas se faire distancer. Le match-aller KAC-ASS s’est soldé par la victoire des visiteurs qui n’ont laissé aucune chance au KAC. Le match de ce week-end ne va pas sortir de la tradition, puisque les hommes de Saïd Bouzidi vont mettre à l’épreuve tout leur potentiel tactique et physique dans le but de prendre le large. Mais attention à ces diables de Kakistes qui n’ont rien à perdre, mais tout à gagner dans ce type de match piège. Le Raja n’a d’autre alternative que de venger ses jeunes loups et leur coach Abdelkébir Lamghari qui ont échoué à Berkane lors de la crise de l’équipe senior. Mais il faudra tout de même que le coach rajaoui se mette à l’évidence que l’adversaire du jour, la RSB, compte dans ses rangs des éléments pros et de valeurs capables de faire la différence. Il suffit de rappeler en l’occurrence Redouane Bouzidi, (l’ex-sociétaire du TSC), les deux étrangers Assounou N’dong Marius et Sankhar Papa Niagri. Une victoire est à mettre à l’actif du Raja, mais une surprise n’est jamais à écarter.
L’ASE est une formation solidaire et accrocheuse, surtout à domicile. Son dernier succès devant les géants de l’IRT en dit long sur le nouveau visage des amis de N’goungba. Le WAC, après son revers contre l’ASS la semaine dernière, va tenter de faire une nouvelle sensation, en puisant dans leur solidarité pour surmonter cette sortie de route. Ce qui a été dit pour le Raja s’applique également pour le MAS. Les hommes d’Ahmed El Mernissi sont fin prêts à rivaliser pour le titre. Leur match contre l’IRT ne sera pas de tout repos, mais espérons que l’arbitrage sera à la hauteur des aspirations des deux protagonistes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *