Basket : Forfait du KAC, victoire du WAC

Basket : Forfait du KAC, victoire du WAC

«Tous les moyens sont bons pour montrer à l’opinion publique que les autorités locales et les potentialités de la ville de Kénitra refusent d’aider le sport en général et le basket-ball en particulier ». Tels sont les propos tenus par un dirigeant du KAC. Effectivement, le KAC a tapé à toutes les portes, sans pour autant parvenir au résultat escompté. Seulement des promesses vagues qui laissent les dirigeants du club dans l’expectative.
Après la quatrième journée, le comité du club a décidé à l’unanimité de déclarer forfait à domicile devant le FUS de Rabat en guise de protestation contre les décideurs du sport dans la ville de Kénitra. Nous espérons à ce que ce club qui a beaucoup donné au basket-ball national, durant les années 70 et 80, retrouve son équilibre financier pour poursuivre le reste de la compétition avec toute quiétude. Non loin de Kénitra, à Rabat, le leader incontesté du championnat national, l’ASS n’a pas laissé passer l’occasion de recevoir chez lui le Raja de Casablanca qu’il a battu sur la marque de 80 à 72.
Les visiteurs ont produit une première mi-temps des plus catastrophiques puisqu’une torpeur s’est emparée des cinq majeurs des Verts, alors constitués de Oussama, Amrallah, Kalfi, Fadili et Hanouni. Personne ne savait quelle mouche avait piqué ces joueurs-là. Même leur coach, Abdelaziz Rafiki, était surpris de l’attitude de ses poulains. Impitoyablement, les hommes du coach slaoui Redouane Bouzidi ont pris d’assaut le panier adverse, avant de placer un bon nombre de tirs à trois points pour prendre ainsi le large dès la première mi-temps de la rencontre (49-27). Le premier quart-temps s’est achevé sur le score de 26 à 16. Du retour des vestiaires, les coéquipiers de Kalfi sont sortis de leur coquille et ont commencé à jouer leur vrai basket-ball pour terminer le troisième quart-temps sur la marque de 64 à 51. Le relâchement des Slaouis va les obliger à commettre des erreurs.
Et de leur statut de favoris, ils durent cravacher fort pour se mettre au diapason des Rajaouis plus entretenant et accrocheurs que lors de la première mi-temps. Si ce n’est l’adresse de Mustapha Didouche (30 pts) et Fabrice (20 pts), d’une part, et le sang froid d’Abdellah Hassouni d’autre part, les amis de Mustapha Kalfi auraient ramené un résultat positif à Casablanca. La rencontre, officiée par le duo Ziad et Chaouqi Messoudi (contesté) s’achève en faveur de l’ASS 80/72. La salle du WAC a abrité à son tour un match enflammé entre le WAC et la RSB. Cette dernière était sur le point de créer la surprise, si ce n’était le problème de clan au sein de la formation. Une équipe de Redouane Bouzidi et une équipe du Gabonais, Assoumou N’dong Marius (30 pts), nouvelle recrue de la RSB. Cette mésentente au sein de la maison berkanie a profité au WAC qui s’empare d’une précieuse victoire après avoir dominé tous les quart-temps (21-18), (42-36) et (63-52). À signaler la très bonne prestation de Karim Ayadi, auteur de 28 points, en plus de plusieurs passes décisives. Un joueur qui était sur la liste des transferts. Score final 77-69. À Essaouira, l’ASE est venue à bout du MAS, toujours sans bureau et sans ses joueurs titulaires. La formation du coach Hassan Ferzouz s’est imposée sur le score de 73-65, au terme d’un match très disputé. La bonne affaire du jour est à mettre à l’actif de l’IRT, qui a pris le meilleur sur le TSC 84-76.
Grâce à cette victoire, l’équipe du détroit a annoncé la couleur et semble bien partie pour signer une belle saison, surtout après la venue du coach Khalid Rouass.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *