Basket : le Raja et l’ASS qualifiés

Basket : le Raja et l’ASS qualifiés

Les deux représentants du Maroc, l’ASS le club organisateur, et le Raja de Casablanca, ont atteint leur objectif, celui de dépasser le premier tour, mais sans trop convaincre, vu la modestie des deux autres concurrents respectifs le Chabab (Libye) et de Nazoua (Omane).
Cependant, le groupe A n’a posé aucune difficulté au Raja et à l’ASS pour l’octroi du ticket du tour prochain. En revanche, dans le groupe B et C, la bataille dure et ce n’est que la dernière journée qui a vraiment décidé du sort de certaines équipes quant à leur qualification au second tour comme ce fut le cas du Arina (Jordanie) et le Tihad Syrie) qui ont accédé grâce notamment à la réglementation des deux meilleurs troisièmes des trois groupes. La dernière journée a connu trois matches, le Koweïti (Koweït) qui a battu l’Ittihad (Syrie) 84 à 77, l’Ittihad (Arabie Saoudite) qui s’est incliné devant le Widad Boufarek (Algérie) sur la marque de 66-73. Cette rencontre gagnée par les Algériens n’a pas servi à grand-chose puisque le Widad a quitté la compétition prématurément après avoir récolté des résultats inattendus. De son côté, le club Arina (Jordanie) a balayé le Nasr de la Mauritanie sur le score de 83-60.
Pour sa part, le Riadi (Loubnane) a gagné par forfait le Dahouk (Irak). Ce dernier n’avait aucune chance de passer au second tour et a préféré se retirer de la compétition pour ne pas rater l’avion puisqu’il existe un seul vol par semaine à destination de l’Irak. Nous saluons au passage ce club pour son courage, son abnégation et sa sportivité pour venir participer à ce championnat malgré toutes les contraintes.
Le championnat se poursuivra avec deux groupes A et B.
Dans le premier, l’ASS figure avec le Koweïti (Koweït), Riadi (Liban) et l’Arina (Jordanie). En ce qui concerne le second, le Raja de Casablanca sera confronté à l’Ittihad (Arabie Saoudite) Mouharek (Bahreïne) et l’Ittihad (Syrie).
Pour ce qui est de la chance de l’ASS et du Raja. Pour la première, elle doit profiter des erreurs du premier tour pour réajuster le tir. D’ailleurs, Saïd Bouzidi, le coach slaoui, est en mesure de préparer la formule adéquate pour décrocher au moins la seconde place pour jouer le dernier carré.
La mission devant le détenteur du titre Riadi (Liban), le Koweïti (Koweït) et l’Arina (Jordanie) est certes difficile, mais pas impossible devant le soutien inconditionnel d’un public slaoui enthousiaste.
Ce n’est pas Mustapha Didouch, Mohamed Mouak, Zakaria Mesbahi, Nabil Bakkas, Zouheïr Bourouis qui diront le contraire.
Le deuxième représentant marocain, le Raja, va de son côté tenté de renverser tous les pronostics devant l’expérience des géants arabes pour honorer le basket-ball national bien que la mission est certes des plus coriaces. L’absence du vétéran Kamal Lichtaf et Karim Ayadi, pour cause de suspension par le bureau des verts après la défaite du Raja contre l’IRT lors de la finale de la Coupe du Trône qui s’est déroulée à Rabat, est pour quelque chose si les aigles verts ne sont pas montrés à leur trop niveau. Mais gageons que le reste du groupe autour du géant Mounir Bouhlal et le catalyseur Mustapha Khalfi vont tenter d’arracher ce billet pour le carré d’As.
Lors de ce deuxième tour, les yeux seront encore une fois braqués sur l’Américain Marion Bramer, un ex-joueur de la NBA sociétaire de l’Ittihad Saoudi et de l’autre Américain du Koweïti du Koweït Chudny Ayrel Jara. Un grand plaisir de voir évoluer ces deux stars dans les deux salles Fahallah Bouazzaoui et Ibn Yacine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *