CAN 2015: Une deuxième journée pleine de remords

CAN 2015: Une deuxième journée pleine  de remords

Quoiqu’il était possible de faire une entorse à cette logique. Le destin d’un match de football tient parfois à un court moment d’absence d’un ou de plusieurs joueurs ou à une brève panique. Les deux rencontres de cette journée disputées dimanche au Nuevo Estadio d’Ebibeyin, en ont fourni une éclatante illustration.

A commencer par la première rencontre opposant la Zambie à la RD Congo. Si ce match entre les deux équipes s’est soldé par un nul (1-1), il pourra rester dans les annales du football consacrées à la CAN 2015 avec le but le plus rapide du tournoi depuis la CAN 1994.

Une minute a suffi à Given Singuluma pour se faire remarquer et faire parler de lui durant la CAN, du moins pour le moment. Les Zambiens, par le biais de l’attaquant de TP Mazembe, n’ont pas tardé à trouver le chemin des filets de la RDC dans les premières minutes juste après le coup d’envoi. Mais sur l’ensemble de la rencontre, Yannick Bolasie et les Leopards, largement dominateurs tout au long du match, peuvent nourrir des regrets après ce match nul tant la RDC a eu plusieurs occasions. La Zambie, trop faible, s’est montrée solide en défense pendant une heure mais n’a pas su tenir son avantage.

La RDC, elle, a cherché à rattraper son retard pendant plus des deux tiers de la rencontre. C’est à la 66ème minute du jeu qu’elle a remis les pendules à l’heure. Sur le même score s’est soldé le second match de la journée. La Tunisie et le Cap-Vert s’affrontaient avec la perspective de prendre, en cas de victoire, la première place du groupe B. Une récompense qui n’a finalement pas suffi à motiver un potentiel vainqueur.

Les Aigles de Carthage et les Requins Bleus se sont quittés sur un score nul (1-1) qui ne condamne finalement aucun d’entre eux. Et au vu du match, le tableau d’affichage semble d’une implacable logique.

Plusieurs occasions ont été enregistrées lors de ce match. Cependant un grand manque de concentration a marqué les esprits des spectateurs étrangement peu bruyants. In fine, Tunisiens, Capverdiens, Zambiens et Congolais se partageant la tête du groupe avec un point chacun, savent pertinemment que tout se jouera lors des deux prochaines journées. Ce qui donne encore plus de piment à ce groupe.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *