Carlos Mozer : «J’essaie d’emprunter le pas à José Romao»

Carlos Mozer : «J’essaie d’emprunter le pas à José Romao»

ALM : Vous venez de prendre en charge l’équipe du Raja. Quel regard portez-vous sur le championnat marocain ?
Carlos Mozer : J’ai eu l’occasion de savoir davantage du championnat marocain du coach du FC Porto, qui avait travaillé avec l’équipe des FAR de Rabat. Nous avons discuté au sujet de ma mission au sein d’un club marocain et il m’a encouragé en me disant que le championnat marocain était fort et qu’il dispose de bonnes équipes connues qui ont leur place non seulement à l’échelon continental, mais aussi international. L’invitation du Raja m’a attiré, car c’est une équipe qui cherche le titre de champion et joue les rôles primordiaux. Pour nous entraîneurs, il est important d’évoluer dans de telles conditions.

Cette année, la majorité des clubs nationaux sont conduits par des techniciens marocains comme Fathi Jamal, Zaki, Fakher ou  Ammouta.  Comment voyez-vous la concurrence ?
Je sais que je serai à rude épreuve avec le Raja cette année. J’essaie d’emprunter le pas à mon prédécesseur José Romao qui avait réussi à relever le défi. Nous allons tous, joueurs et encadrants nous mobiliser pour être à la hauteur des espérances du public rajaoui. C’est toujours difficile pour une équipe de s’imposer surtout quand elle est tenante du titre de champion car ses adversaires se préparent comme il faut pour l’affronter. Et je trouve que cela est tout à fait normal. Par conséquent, nous devons nous concentrer car c’est un sérieux enjeu qui nous attend.

Comment avez- vous trouvé votre premier match du championnat face au FAR ?
Le match était bien. Nous avons cherché la victoire et nous l’avons eue. A tous les niveaux, nous étions forts, que ce soit sur le côté physique ou tactique. Je pense qu’il était vital pour la formation de gagner un match pour un bon démarrage du championnat. Face aux FAR, il n’était pas facile de jouer surtout que leur entraîneur connaît bien le Raja puisqu’il avait déjà entraîné l’équipe lors des années précédentes. L’équipe des FAR a de grands joueurs et nous sommes arrivé à faire l’essentiel et réaliser un bon début. Grâce à cela, En ce moment, je suis content avec les jeunes joueurs.

La Fédération internationale de football (FIFA) a publié son classement des équipes qui illustre le recul du football marocain. A quoi cela est dû ?
Je pense qu’il est prématuré pour moi d’émettre un jugement à ce propos étant donné que je viens tout juste d’arriver. Pour l’instant, Je n’ai pas eu l’occasion de découvrir que quelques équipes locales notamment lors du tournoi Antifi. Je ne sais pas comment cela se passe au sein de l’équipe nationale ou des groupes puisque je n’étais pas ici les années antécédentes. Pour moi, c’est tout nouveau. Mais, comme il y a du recul, les entraîneurs doivent fournir davantage d’efforts pour espérer pour remonter.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *