Casimiro : «Nous y avons cru jusqu’au bout»

Casimiro : «Nous y avons cru jusqu’au bout»

Aujourd’hui le Maroc : Vous avez remporté le titre de champion du Maroc trois mois après votre venue au Raja. Comment avez-vécu cette expérience ?
Alfredo Casimiro : Ce n’est pas la première fois que je vis une situation pareille. Mon expérience au Koweït s’est également terminée sur un titre de champion national quatre mois à peine après mes prises de fonction. Je dirais tout simplement que c’est la magie du football. Cela fait très longtemps que j’évolue dans le monde du ballon rond, d’abord en tant que joueur et ensuite en tant qu’entraîneur.
Remporter ce titre de champion du Maroc alors qu’une autre équipe en était plus proche, a-t-il été facile ?
Pas du tout. Evoluer toute une saison n’est jamais une chose aisée. Arriver à réaliser ses objectifs et remporter le titre final l’est encore moins. Mais il faut avouer que tout le staff technique ainsi que la totalité des joueurs y ont cru jusqu’au bout. Jusqu’à la 90ème minute de la dernière journée, nous avions toujours l’espoir de se retrouver à la plus haute marche du classement. La lutte a certes été très acharnée jusqu’à la fin, mais heureusement que nous avons été les plus forts. J’ajouterais également qu’une petite chance ne nous a jamais lâchés. Et c’est tant mieux. Notre détermination a payé et je ne peux que m’en féliciter.
A quel moment avez-vous commencé à croire sérieusement aux chances du Raja de remporter le sacre final ?
Nous avons réellement commencé à nos chances de remporter le titre après notre match nul à Rabat contre les FAR, équipe qui, tout au long de cette saison, a dominé le championnat de première division. Il était clair pour nous que vu la progression des joueurs rajaouis d’un côté, alors que de l’autre, les FAR ont montré des signes de fatigue. Le leader tremblait. C’est à ce moment que j’ai dit à mes joueurs que le titre de champion est plus que jamais à notre portée. Je pense que nous les avons surpris, lors de cette rencontre-là ainsi que par la suite. L’avantage était de notre côté. Nous étions l’outsider qui commençait à inquiéter sérieusement le favori. Il est vrai que tout le monde autour de nous ne voyait pas en nous de sérieux prétendants au titre. Mais entre staff technique et joueurs, la confiance s’est installée, ainsi que la détermination à aller jusqu’au bout d’un rêve qui s’approchait au fur et à mesure que le championnat avançait.
Les dernières semaines ont connu de nombreuses rumeurs concernant des contacts entre des dirigeants du Raja et d’autres entraîneurs. Ne vous ont-elles pas perturbé ?
Aucunement. La presse a publié quelques articles à ce sujet. Cependant, je ne me sentais pas concerné. Mon interlocuteur au sein du bureau dirigeant du club, à savoir son président, ne m’a rien dit. En plus, mon contrat avec le Raja est d’une durée de trois années. Il n’y avait donc aucune raison pour qu’il soit rompu.
Quels seront vos objectifs avec les Vert et Blanc la saison prochaine?
Mon principal objectif est de progresser avec le club et de monter une équipe très compétitive tant sur le plan national qu’africain. La saison prochaine, nous avons rendez-vous avec la Ligue des Champions, la compétition la plus prestigieuse au continent africain. Nous sommes également en lice dans la Coupe du Trône puisque nous allons jouer samedi prochain les quarts de finale. Là aussi, notre objectif est de remporter la finale. Quoi de plus beau que d’offrir un doublé aux supporters rajaouis qui nous ont toujours soutenus. Mille mercis à ces anonymes qui se déplaçaient chaque semaine pour nous encourager.
C’est avec grande joie que je leur dédie ce titre de champion du Maroc. Pour revenir à la saison prochaine, le staff technique, en collaboration avec le comité du club et en prenant en considération les moyens financiers de l’équipe, va mettre en place un programme de préparation dans les meilleures conditions. Mais auparavant, donnez-nous le temps de fêter un titre qui a été très difficile à remporter.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *